Nous suivre Industrie Techno

Les champs magnétiques visibles à l'œil nu

Youssef BELGNAOUI
Le Laboratoire d'Electronique de l'INPT de Toulouse a développé un système de visualisation des champs électromagnétiques.
Le Laboratoire d'Electronique de l'Institut National Polytechnique de Toulouse a conçu un dispositif de visualisation optique des champs magnétiques ou électriques. La cartographie de ces champs est représentée par des diodes électroluminescentes dans les trois dimensions En utilisant des fibres optiques et des diodes réceptrices, l'amplitude de ces champs peut être mesurée à distance.

La distribution des champs électriques ou magnétiques et ses diverses composantes dans les trois dimensions sont immédiatement observables. Il est ainsi possible d'observer à l'œil nu ou par une caméra les ventres et les nœuds de ses champs sur les trois axes. Cette image peut éventuellement être reprise par un système de traitement de signaux. 

L'optimisation du rayonnement en électrothermie micro-ondes, la détection de fuites dans l'environnement, l'analyse et l'optimisation de systèmes d'antennes en télécommunications ou de maquettes d'essais électromagnétiques sont quelques-uns uns des domaines d'application où cette technologie brevetée peut-être mise en œuvre.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles