Nous suivre Industrie Techno

« Les centres de tri vont s’automatiser »

Hugo Leroux
« Les centres de tri vont s’automatiser »

© DR

L’extension du tri sélectif à l'ensemble des emballages plastiques des ménages est actuellement à l’essai. Si elle est validée en 2013, la France devra moderniser et adapter ses centres de tri, prévient Géraud Delorme, directeur général de l’organisme Valorplast spécialisé dans le recyclage des bouteilles plastiques.
 

« Un programme financé par Eco-emballage expérimente actuellement l’extension des consignes de tri sélectif auprès de 3,7 millions de français. Les retours d'expérience devraient permettre de prendre une décision sur sa généralisation d'ici fin 2013. A ce moment-là, la filière plastiques devra trouver des voies de recyclage viables.

Cela passe par un tri plus fin et automatisé. Des procédés de séparation comme le crible, le trommel ou encore le tri optique –qui différencie les plastiques selon leur nature et leur couleur- sont amenées à se répandre. Intelligemment combinés, ils permettent d’atteindre de bons taux de captage et une qualité, donnant accès à des débouchés économiquement viables.

Pour le moment beaucoup de centres de tri en France demeurent essentiellement manuels. Nombreux–on compte un centre pour 200 000 habitants, quand la Belgique en compte un pour 800 000 - ils n’atteignent pas la taille critique ou n'ont pas la place pour mécaniser.

Cela a amené l’Ademe à lancer une étude sur les capacités d’adaptation des centres de tri. Elle révèle que l’investissement consécutif à l’extension du tri sélectif se chiffre à plusieurs centaine de millions d’euros. Pour minimiser ce coût, il faudra moderniser le tri intelligemment. La solution la plus probable associera une mécanisation partielle des centres existants, qui assureront un pré-tri, et la construction de nouveaux centres de tri avancé, plus vastes et largement automatisés
».

Propos recueillis par Hugo Leroux

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Julie Mougin, la chercheuse du CEA qui dope la production d'hydrogène bas carbone

[Portrait] Julie Mougin, la chercheuse du CEA qui dope la production d'hydrogène bas carbone

Cette chercheuse hors pair du CEA-Litent en science des matériaux travaille sur une technologie ultra-perfomante de production[…]

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

Plus d'articles