Nous suivre Industrie Techno

Fil d'Intelligence Technologique

Les boues d’usinage transformées en briquettes métalliques

Séverine Fontaine

Une filière pérenne de valorisation des boues d'usinage, sous forme de briquettes métalliques, a été mise en place dans le cadre du  projet Valbom, mené d'août 2012 à février 2015.

Chaque année, près de 50 000 tonnes de boues d'usinage, composées à 60 % de micro-copeaux métalliques, sont produites par les entreprises de la filière mécanique. Lorsqu'on réalise une rectification, une opération de finition mécanique permettant d'avoir un certain niveau de qualité de finition de la pièce, on utilise en effet une meule qui enlève de micro-copeaux de matière, et un fluide de coupe pour refroidir et optimiser le contact entre la meule et le métal. Ce mélange d'eau et d'hydrocarbure se retrouve, à la fin de l'opération, chargé en particules solides (micro-copeaux et débris de meule).

«Pour réutiliser ce fluide de coupe, on réalise une épuration ou une filtration», détaille Jérôme Ribeyron, coordonnateur du projet au Cetim. «La boue d'usinage ainsi récupérée est composée majoritairement de métal, plus un peu de débris de meule et un peu de fluide de coupe.» L'élimination de ces boues est coûteuse. Dans le cadre du projet Valbom, elles sont transformées en briquettes composées de micro-copeaux compactés contenant 80 à 90 % d'un même métal. Le projet, financé par l'Ademe, labellisé par Viameca et Team2 et soutenu par différents partenaires industriels dont Arcelor Mittal, crée un lien entre les acteurs de la filière métallurgique en vue d'entrer dans une démarche d'économie circulaire pour diminuer les coûts et économiser les ressources.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

L'institut allemand Fraunhofer IWM a mis au point une solution aqueuse pouvant remplacer les lubrifiants traditionnels à base d'huile[…]

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Plus d'articles