Nous suivre Industrie Techno

Fil d'Intelligence Technologique

Les boues d'épuration transformées en plastique

Les boues d'épuration transformées en plastique

Les premières réalisations en PHA, comme cette lampe biodégradable signée Flos, commencent à apparaître

© DR

Pendant l'été, prenez chaque jour connaissance d'une innovation décryptée au cours des derniers mois par l'équipe d'Industrie & Technologies à l'intention des abonnés de notre service de veille techno, le Fil d'Intelligence Technologique.

Véolia continue d’explorer la production de plastique poly hydroxy alcanoate (PHA) à partir… de boues d’épuration. Un pilote industriel devrait entrer en production d’ici la fin de l’année, comme nous l'indiquions fin mars aux abonnés de notre service quotidien de veille techno, le Fil d'Intelligence Technologique. A terme, le démonstrateur traitera les boues d’épuration en continu, produisant 1000 tonnes par an de biomasse brute à 50%, ou 500 tonnes de PHA raffiné.

Le procédé, validé à l’échelle de pilote, repose sur des bactéries capables de stocker du PHA dans leurs tissus après avoir métabolisé des acides gras. La première étape, au pilotage délicat, consiste à sélectionner ces souches grâce à une méthode alternant des phases de nutrition et de « famine ». En parallèle, un bioréacteur anaérobie (sans oxygène) digère les boues pour produire des acides gras volatils (acides acétique, butyrique, etc.). Ces acides sont ensuite mêlés aux bactéries, qui « s’engraissent » en PHA à hauteur de 50 à 60%  en masse.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Plus d'articles