Nous suivre Industrie Techno

Les biotechnologies se dévoilent sur la Cannebière

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Marseille, du 27 au 29 octobre. ARN interférence, amélioration de la biodisponibilité, évolution dirigée de protéines… : le Carrefour européen des biotechnologies a présenté les avancées les plus r&#

Pour sa 8e édition, le Carrefour européen des biotechnologies a réuni les acteurs -scientifiques, entrepreneurs et investisseurs- intéressés par les sciences du vivant. Environ 230 exposants étaient présents, dont la majorité  regroupés par région.

Reste que cette édition semble marquer un virage -dommageable- dans la vie du Carrefour : ce salon des entreprises de biotechnologies tend a devenir celui des fournisseurs de matériels, produits et solutions pour les sociétés de biotech. Ce qui n’est pas la même chose...

L’une des plus jeunes entreprises présentes, MitoProd (Pessac, 33) vient d’être créée en septembre 2004. Consacrée au développement et à l’exploitation d’une nouvelle technique de production d’ARN, cette start-up sera donc un acteur du domaine émergent de l’ARN interférence. Cette technologie de production d’ARN, mise au point par l’équipe de Jean-Paul di Rago, est présentée comme efficace, peu coûteuse et adaptée à la production d’ARN à façon.

Polyplus-Transfection (Illkirch, 67) développe quant à elle des agents de transfection : son activité concerne la vectorisation d’ARN interférents ou d’oligonucléotides mais aussi le transfert de gènes in vivo ou in vitro. Les composés majeurs de l’entreprise sont le JetSI-Endo pour la transfection d’ARN interférents et le JetPEI pour la transfection in vitro et in vivo d’ADN et d’oligonucléotides.

ADME Bioanalyses (Vergeze, 30) présente ses solutions pour optimiser la sélection de molécules candidates pour un futur traitement. Actuellement, 40 % des molécules sont stoppées en cours de développement en raison d’une mauvaise biodisponibilité. ADME propose un test in vivo : après un test analytique LC/MS/MS, chaque molécule est administrée à deux rats, par voie orale et intraveineuse. La cinétique est étudiée en 24 heures. La biodisponibilité est calculée par le rapport des AUC (Area under curve). Un test de passage de la barrière hémato-encéphalique peut compléter cette étude pilote.

Dans un même esprit, Physica Pharma (Pessac, 33) est une société spécialisée dans la délivrance de médicaments qui vise à améliorer la biodisponibilité. L’entreprise vient d’obtenir le Label européen Eurêka pour son projet de médicament intra-nasal à base de somatropine.

Genome Express (Meylan, 38) lançait sa gamme Gextrack de produits pour l’identification des matières premières, des produits frais et des produits alimentaires transformés. Spécialiste de l’analyse de l’ADN, l’entreprise propose ainsi un outil permettant de répondre à différents cas de figure : l’authentification des produits, l’analyse de  relatives aux OGM, la détection d’ingrédients allergènes, le contrôle de farines alimentaire…

Phylogene (Nîmes, 30) est spécialisée dans le domaine de la recherche d’allergènes. Cette entreprise a pour vocation d’accompagner les sociétés dans leur démarche de mise en conformité en rapport avec la directive 2003/89 CE relative à l’étiquetage des denrées alimentaires ou dans l’obtention d’un référencement IFS version 4.

Atlanchim (Nantes, 44) présentait ses travaux sur le marquage à froid sélectif de produits biologiquement actifs. Cette technique consiste à marquer un principe actif sur un ou plusieurs sites précis par l’introduction d’isotopes stables (carbone 13, deutérium ou azote 15) : on parle de marquage à froid car on utilise des isotopes non radio-actifs. Ce principe de marquage permet de suivre le devenir de sites moléculaires précis tout au long des voies métaboliques et de réaliser des dosages extrêmement précis.

ProMi ITE (Nîmes, 30) développe des procédés biotechnologiques destinés à éliminer les déchets de l’industrie agro-alimentaire. Ses solutions sont basées sur une technique brevetée, Lipoclean F, qui dégrade les graisses directement sans générer des déchets et sans étape de séparation initiale. Sa technologie fait intervenir des micro-organismes spécifiques. Son premier produit, FOG-3T commence à être commercialisé, tandis qu’un deuxième est en cours d’expertise par l’Anvar.

Tcland (Nantes, 44) présentait sa technologie TcLandscape dédiée à l’exploration en profondeur de la réponse immunitaire de cellules T. Elle permet de suivre dans le temps la réponse des cellules T chez des patients traités par divers immunothérapies afin d’améliorer ces traitements (médicaments ou vaccins). Cette technique permet aussi d’identifier la « signature immunologique » de maladies pour aider le diagnostic. Enfin, cette approche peut s’appliquer à l’identification de nouvelles molécules et stratégies thérapeutiques.

Proteus (Nîmes, 30) lance une nouvelle approche dans le domaine de l’évolution dirigée de protéines par « L-shuffling ». Le procédé dénommé EvoSight s’applique à la mise au point de protéines adaptées à diverses applications : protéines thérapeutiques pour l’industrie pharmaceutique, biocatalyseurs pour la chimie fine, enzymes pour l’industrie agro-alimentaire… EvoSight permet  d’explorer la plasticité de chaque protéine cible (et donc leur capacité à évoluer), d’optimiser la taille des banques de variants et de caractériser le potentiel d’évolution de ces protéines.

Millegen (Labège, 31) présente sa technologie brevetée d’évolution dirigée de protéines. Dénommée MutaGen, cette approche permet l’optimisation de protéines et la création de produits à forte valeur ajoutée. Cette technique mime l’évolution naturelle : elle associe la mutagénèse aléatoire avec le criblage à haut débit et l’analyse bioinformatique pour l’obtention de protéines nouvelles (anticorps monoclonaux humains, enzymes industrielles…).

GenSodi (Marseille, 13) a développé des outils spécifiques pour identifier des profils particuliers de marqueurs biologiques rendant compte de pathologies impliquant un état inflammatoire. Ces « signatures pathologiques » seront commercialisées sous la forme de kits diagnostics afin d’évaluer, optimiser et adapter le traitement au particularités génétiques des patients.

Cette technique peut aussi s’appliquer à l’étude de la toxicité d’une molécule en cours de développement. GenSodi dispose de plusieurs plate-formes technologiques : CIGSearch pour l’analyse de l’expression d’un « set » unique de gènes et PredictSearch, une puce à ADN qui permet d’établir des corrélations entre gènes, activités biologiques et fonctions physiologiques.

Michel Le Toullec

Sites web des entreprises citées
- MitoProd : www.mitoprod.com
- Polyplus-Transfection : www.polyplus-transfection.com
- ADME Bioanalyses : www.adme-bioanalyses.com
- Physica Pharma : www.physicapharma.com
- Genome Express : www.genome-express.com
- Atlanchim : www.atlanchim.com
- Phylogene: www.phylogene.com
- TcLand: www.tcland-biotech.com
- Proteus: www.proteus.fr
- Millegen: www.millegen.com
- GenSodi: www.gensodi.com

 


  

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles