Nous suivre Industrie Techno

Les biotechnologies au service de la santé

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Nantes, 25 et 26 septembre. Le 7è Carrefour européen des biotechnologies vient de faire le point sur les recherches sur les principaux thèmes majeurs: protéomique, nanobiotechnologies, thérapies géniques, cellules souches et

Organisé cette année à Nantes, la Carrefour européen des biotechnologies se confirme comme le petit frère du salon nord américain BIO. Outre le salon lui-même où exposent les sociétés de biotechnologies, les sessions de conférences donne la parole aux experts des sujets du moment.

1. Protéomique

Rainer Bischoff, de l'université de Groningen (Pays-Bas) présentait ainsi ses travaux dans le domaine de la protéomique appliquée au diagnostic de maladies. En analysant systématiquement l'ensemble des protéines présentes dans une cellule saine et une cellule malade, les chercheurs en déduisent les protéines spécifiques de la maladie en question. Ces protéines spécifiques peuvent alors devenir de nouveaux marqueurs de cette maladie.

C'est ainsi que son équipe a mis en évidence deux biomarqueurs: l'un pour le cancer cervical, l'autre pour une maladie pulmonaire chronique.

A l'Université de Toronto, Lori Frappier et ses collègues travaillent sur la protéomique virale. Ils ont ainsi étudié 600 protéines encodées par 7 virus majeurs: HIV, HCV (hépatite C), HPV (papillomavirus humain), HSV (herpès simplex), EBV (Epstein-Barr), CMV (cytomégalovirus) et virus de la vaccine. Récemment, les chercheurs y ont ajouté l'étude des protéines liées au coronavirus responsable du SRAS.

Samir Hanash, président du programme Hupo (Human Proteome Organisation, créé fin 2001) rappelait son action dans le domaine de la bio-informatique appliquée à ce domaine. Autre action en cours: l'établissement de standards dans le domaine de l'identification des protéines par spectrométrie de masse et dans l'étude des interactions protéine-protéine.

2. Nanobiotechnologies

David Barriau, de la société de conseil Alcimed rappelle les deux stratégies dans le domaine des nanobiotechnologies. La voie dite 'top down' consiste à miniaturiser les systèmes à l'échelle du nanomètre (d'ailleurs souvent plus à l'échelle du micron).

C'est dans ce cadre que s'inscrivent les biopuces: Affymetrix a déjà commercialisé plus de 400 000 de ses  puces GeneChip, tandis que le 1/2 million aurait été atteint par Caliper avec ses labos-sur-puce LabChip.

La seconde stratégie, dite 'bottom up' consiste à manipuler des molécules individuelles pour construire des nanostructures. Cette voie encore en développement pourrait déboucher sur des nanoparticules pour des applications dans le biomarquage ou l'imagerie.

François Chatelain, du groupe Biopuces du CEA, rappelait les développements du CEA dans les puces cellules. Il s'agit de microsystèmes destinés à manipuler et analyser de façon individualisée des cellules vivantes: analyse d'une biopsie, recherche de cellules souches, étude de l'effet d'un médicament sur une cellule…

Josep Samitier, de l'université de Barcelone, développe quant à lui le concept de bioélectronique moléculaire pour la conception de nanobiocapteurs très sensibles et très spécifiques. Son équipe participe au programme européen 'Single protein nanobiosensor grid array'.

3. Thérapies géniques

Quelques résultats encourageants de thérapies géniques ont été présentés au cours du Carrefour des biotechnologies.

Ainsi, l'équipe de Susan Kingsman à Oxford BioMedica a conçu une thérapie génique, appelée ProSavinO, pour le traitement de la maladie de Parkinson. Cette thérapie délivre au patient trois enzymes clés pour la production de la dopamine.

De son côté, Genetix Pharmaceuticals présentait ses travaux sur les thérapies géniques contre les bêta-hémoglobinopathies, désordres génétiques les plus importants dans le monde. Les essais cliniques sont entrés en phase I/II. Les traitements actuels pratiqués sont basés sur la transplantation de moelle osseuse.

4. Cellules souches

Michael Rudnicki, de l'Institut de recherche sur la santé d'Ottawa, rappelait les objectifs du programme génomique de cellules souches. Il s'agit de travailler sur des cellules souches (humaines et murines) des muscles, du système nerveux et de la moelle osseuse. Ces cellules sont issues de tissus adultes et de l'embryon.

Environ 160 préparations de cellules souches vont ainsi être étudiées pour mieux comprendre les mécanismes moléculaires qui régulent la formation et la différentiation des cellules souches. Les données recueillies seront rassemblées dans une base, appelée StemBase, accessible par internet.

La société américaine Cell Biology Neuronyx présentait quant à elle ses travaux dans le domaine des thérapies cellulaires à base de cellules souches adultes pour notamment le traitement de l'infarctus du myocarde. 

5. Vaccins

Enfin, le Carrefour des biotechnologies a permis de faire le point sur quelques recherches en cours sur les nouveaux vaccins.

Eric Angevin, de l'Institut Gustave Roussy, développe par exemple l'immunothérapie contre les cancers. En particulier grâce à l'utilisation d'exosomes, des vésicules de quelques dizaines de nanomètres de diamètre, capables de contenir des peptides de la tumeur pour induire une puissance stimulation des cellules T (chargées de détruire les cellules cancéreuses).

De son côté, Jean-Marc Balloul, chez Transgene présentait les travaux de sa société sur le virus modifié de la vaccine d'Ankara (MVA) comme vecteur de futurs vaccins.

D'autres travaux étaient également présentés, noramment par la société canadienne Canvac sur la vaccination contre le HIV et par l'Inserm sur l'utilisation de peptides dans le développement de vaccins contre le VIH et le papillomavirus humain.

Michel Le Toullec
(envoyé spécial à Nantes)

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles