Nous suivre Industrie Techno

Les biopuces au service de la qualité de la viande

S.C.
Pour adapter l'élevage aux caractéristiques génétiques des bovins, l'Inra développe des outils pour analyser l'expression des gènes.

Après s'être intéressé aux relations pouvant exister entre les génotypes des animaux d'élevage et la qualité de la viande, l'Inra s'oriente vers l'analyse de l'expression des gènes et la protéomique. « Nous pensons qu'au-delà du patrimoine génétique lui-même, l'expression des gènes est associée à la variabilité des caractéristiques qualitatives des muscles, explique Jean-François Hocquette, à l'Inra de Theix. Notre objectif est de proposer aux filières professionnelles des outils tels que des puces à ADN ou à protéines pour pouvoir, à partir d'une simple biopsie musculaire, orienter les animaux vers le meilleur système de production ou encore adapter le temps de maturation après l'abattage en fonction des caractéristiques du muscle. »

Déjà 2 000 gènes analysés

Pour y parvenir, il est nécessaire d'identifier quels gènes doivent être pris en compte. Avec plusieurs pays européens, l'Australie et les États-Unis, l'Inra participe à la constitution d'une bibliothèque commune réunissant les divers outils moléculaires développés à travers le monde. Cette initiative, qui implique la filière bovine française à travers Apis-Gene, pourrait s'inscrire dans le cadre du sixième PCRD. « Notre outil permet l'analyse de l'expression de 2 000 gènes, précise Jean-François Hocquette. Cependant, plusieurs des marqueurs utilisés s'hybrident mal avec les ARN de muscles. Nous comptons donc, au cours de ce projet, définir les marqueurs les plus représentatifs. » L'équipe fera alors appel à une société de biotechnologie - non définie - pour mettre au point les biopuces.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0858

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le cyan du chou

Le cyan du chou

Les enfants apprentis chimistes savent qu’ajouter du bicarbonate de soude à du bouillon de chou rouge donne un beau bleu. Beau, mais pas[…]

Dans l'agroalimentaire, l'inspection par rayons X gagne en polyvalence

Analyse

Dans l'agroalimentaire, l'inspection par rayons X gagne en polyvalence

Un concours pour doper la cybersécurité des industries agroalimentaires et navales

Un concours pour doper la cybersécurité des industries agroalimentaires et navales

La robotique agricole en forum international à Toulouse

La robotique agricole en forum international à Toulouse

Plus d'articles