Nous suivre Industrie Techno

Les batteries Li-ion sous contrôle

Sujets relatifs :

,

En 2006, près de 7 millions de PC portables ont été rappelés par leurs constructeurs pour des suspicions d'inflammabilité. « L'explosion des batteries de téléphone ou d'ordinateurs portables n'est pas si rare que cela », confirme Rachid Yazami.

Le directeur du laboratoire de Matériel énergétique électrochimique (ME2) du Caltech, en Californie, s'est donc penché sur le problème. Il a mis au point un système de mesure qui devrait faire l'effet d'une bombe : il prévient l'utilisateur d'une explosion imminente. Si celui-ci est une tête brûlée et qu'il refuse d'éteindre son appareil, l'engin se coupera automatiquement lorsqu'il s'approche de la limite de sécurité.

Pour y parvenir la courbe d'entropie en fonction de l'état de charge de la batterie testée est comparée au profil étalon. Après un certain nombre de cycles de chargement - déchargement, la différence entre la courbe mesurée et l'abaque indique la proximité d'un problème qu'on ne sait pas repérer par rayons X ou scanner.

Pour l'instant installé dans son laboratoire, l'instrument de mesure est encore imposant. Mais les brevets sont déjà déposés et KelvinVolta, la société qui le commercialisera sous forme d'une puce électronique intégrée dans les batteries, devrait être créée d'ici la fin de l'année. « Le marché est énorme », s'enthousiasme Rachid Yazami également chercheur au CNRS détaché à Los Angeles depuis dix ans. Il ne peut que s'accroître avec l'arrivée des tablettes et surtout des voitures électriques. Deux milliards de batteries lithium-ion sont vendues chaque année et le risque d'accident visé est inférieur au ppb (partie par milliard). Sanyo, leader mondial de la production de batteries, est sur les rangs. Sa R&D utilise déjà cette technologie pour caractériser d'éventuels nouveaux matériaux en attendant la licence qui lui permettra d'intégrer la puce à ses batteries en production.

Le volubile chercheur voit encore plus loin : « La manière actuelle de charger les batteries est une honte, scientifiquement ! ». Il souhaite donc asservir les chargeurs sur l'état de santé des batteries mesuré par sa méthode. En ligne de mire, un temps et une intensité de charge optimaux. Dans quelques années, les batteries aussi partiront à la retraite plus tard.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0924

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Le +. RéactivitéLes 6 et 7 septembre, l'ouragan Irma ravageait les îles antillaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Face à l'ampleur des dégâts,[…]

01/10/2017 | TENDANCES
Du graphène pour les piles à combustible

Du graphène pour les piles à combustible

Des fondations gravitaires pour les éoliennes

Des fondations gravitaires pour les éoliennes

La pérovskite enflamme les recherches sur le photovoltaïque

La pérovskite enflamme les recherches sur le photovoltaïque

Plus d'articles