Nous suivre Industrie Techno

Les batteries Li-ion s’attaquent aux conditions extrêmes

Jean-François Preveraud
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les batteries Li-ion s’attaquent aux conditions extrêmes

Des conceptions spécifiques qui favorisent l'adaptation à des applications extrêmes

© DR

Le fabricant de batteries Saft développe des éléments Li-ion spécifiques permettant à ce type d’accumulateurs de satisfaire les besoins industriels aussi bien à hautes que basses températures, avec un taux d’autodécharge extrêmement faible.

Saft, spécialiste des batteries de haute technologie pour l’industrie, profite de plusieurs salons automnaux, European Utility Week (Amsterdam, 4 au 6 novembre), Electronica (Munich, 11 au 14 novembre) et Medica (Düsseldorf, 12 au 15 novembre) pour présenter de nouveaux éléments lithium-ion (Li-ion) rechargeables, qui vont repousser les plages de température opérationnelle de ce type de batteries, avec une longue durée de vie hors utilisation, grâce à un faible taux d’autodécharge.

Conjuguant un format compact, une large plage de température de fonctionnement (-40 à +85°C) et une durée de vie importante sous charge permanente ou dans des conditions de cyclage quotidien, les éléments prismatiques MP Integration xtd ont été développés pour fournir une énergie fiable à des équipements industriels installés en extérieur et utilisés dans des applications exigeantes (pétrole, gaz, utilities, automatisation industrielle, éclairage, signalisation, géolocalisation, télématique automobile…). Ces éléments sont conformes à la norme internationale de sécurité intrinsèque CEI 60079-11, ce qui signifie qu’ils sont conçus pour délivrer une puissance élevée de façon sûre et fiable, même dans des atmosphères potentiellement explosibles. Deux modèles sont actuellement disponibles avec des capacités de 4,0 Ah et 5,6 Ah.

La conception des éléments MP Integration xc leur apporte une tenue en tension élevée sous des courants de décharge importants, ce qui évite tout risque de faible tension pouvant limiter l’autonomie de la batterie aux basses températures de fonctionnement. Ils peuvent ainsi fournir de l’énergie à des systèmes de défense, des outils portables professionnels, dans les secteurs pétrolier et gazier, ainsi que les applications aérospatiales, même lorsque le thermomètre chute à -50°C. Ils sont disponibles avec une capacité de 6,4 Ah.

Si la production en volume des éléments xc a commencé, celle des éléments xtd est prévue pour le premier semestre 2015.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.saftbatteries.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles