Nous suivre Industrie Techno

Les balises RFID accélèrent la maintenance des avions

Wilfried Maisy

Sujets relatifs :

,
Chez Lufthansa Technik, des étiquettes RFID sont placées sur les documents qui accompagnent les pièces des avions en maintenance.

Depuis décembre 2007, Lufthansa Technik (LHT), fournisseur allemand de services de maintenance et de réparation pour l'aviation civile, utilise la solution RFID (identification par radio fréquence) de Motorola. L'objectif de l'industriel et de sa division Lufthansa Technik Logistik est de mieux suivre les pièces des appareils, afin d'accélérer leur remise en état. La société espère réduire, voire éliminer, les saisies manuelles de données et les erreurs de livraison.

Le premier site équipé est le centre de maintenance de Hambourg. Celui de Francfort suivra, ainsi que les unités de maintenance de LHT dans tous les grands aéroports allemands et dans cinquante autres à travers le monde.

Comment fonctionne ce système de traçabilité ? Des balises RFID passives UHF (ultrahaute fréquence, bande de 860 à 960 MHz) sont placées sur les documents qui accompagnent les éléments des avions. Des lecteurs RFID Motorola portatifs (modèle MC9090-G) et fixes (XR480) équipent les sites techniques. Toutes les informations liées aux mouvements des pièces sont enregistrées sur informatique.

Respecter les échéanciers

La collecte de données sur les pièces utilisées et la vérification de leur authenticité est automatisée. Plus besoin de les enregistrer manuellement et d'en commander de nouvelles. Le système est conçu pour limiter les risques d'erreurs humaines susceptibles de bouleverser les échéanciers en cas de livraison accidentelle d'une pièce erronée.

« Le processus manuel nécessaire pour suivre et transférer correctement une pièce après son démontage est tel, qu'il faut plusieurs jours pour qu'elle parvienne à l'atelier, témoigne Michael Scheferhoff, le président de l'Air Transportation Association (ATA), association professionnelle qui collabore avec LHT sur ce projet. La technologie RFID devrait permettre de réduire ce délai à 24 heures. »

Et en logistique, qui dit gain de temps dit économies. « L'attente sur le tarmac et l'aménagement de délais tampons dans l'atelier de réparation grèvent les coûts de maintenance, explique Martin Stempelmann, chef de projet chez LHT. En tant que fournisseur de services, nous évoluons sur un marché concurrentiel. Nous devons effectuer nos réparations rapidement et efficacement. Avec la RFID, nous restituerons plus vite les avions à nos clients sans compromettre la sécurité. »

Passée cette phase de mise en oeuvre, LHT compte appliquer une balise RFID directement sur les pièces. La compagnie aérienne est actuellement en discussion avec divers fabricants en vue d'obtenir des étiquettes capables de résister à des conditions climatiques extrêmes et aux substances chimiques auxquelles les avions sont exposés.

L'amélioration des performances de communication passe aussi par la qualité des lecteurs RFID. Motorola a annoncé la commercialisation fin octobre 2008 de nouveaux matériels fixes et portatifs, plus robustes. « Ces derniers équiperont Lufthansa sur les prochains sites couverts par la RFID », affirme Motorola. La nouvelle version R1 du lecteur portatif MC9090G-RFID est tout-terrain. Elle dispose d'une antenne RFID intégrée en usine - et non posée par clips. Elle peut résister à l'eau et à des chutes fréquentes sur le béton. Elle sait lire les étiquettes RFID dans des environnements de travail difficiles, tels que des quais de chargement ou entrepôts.

Quant au lecteur fixe XR480, sa nouvelle version intègre une interface LLRP (Low level reader protocol). On peut ainsi relier un lecteur de plus à un système RFID préexistant, grâce à une connexion en "plug and play"

EN BREF

La solution - Grâce au suivi RFID, la collecte de données sur les pièces utilisées et la vérification de leur authenticité sont automatisées. Les atouts - Les risques d'erreur de saisie sont limités. Les pièces circulent plus vite au sein des ateliers.

DES CENTAINES D'OBJETS IDENTIFIÉS SIMULTANÉMENT

- Le lecteur fixe RFID Motorola XR480 utilisé par Lufthansa utilise la bande UHF de 860 à 960 MHz. Répondant au protocole de communication Gen2 (passif et sans batterie assistée), il peut identifier simultanément plusieurs centaines d'objets (512 bit en lecture et écriture). Sa fonction de blocage restreint l'accès aux données de la puce aux seules personnes autorisées. - La toute nouvelle version dispose d'une interface LLRP (Low level reader protocol) permettant de relier un lecteur supplémentaire à un système RFID préexistant.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0905

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Thales simplifie l'audit qualité grâce à un stylo

Thales simplifie l'audit qualité grâce à un stylo

Le marqueur électronique d'Anoto a permis d'accélérer et d'optimiser la saisie des indicateurs qualité en production.Thales Components et Subsystems[…]

01/05/2009 | SOLUTIONS
Du suivi des colis au guidage embarqué

Du suivi des colis au guidage embarqué

L'imprimante efface ce qu'elle inscrit

L'imprimante efface ce qu'elle inscrit

L'étiquette RFID s'adapte à l'emballage

L'étiquette RFID s'adapte à l'emballage

Plus d'articles