Nous suivre Industrie Techno

Les balises radio renforcent la surveillance

Youssef Belgnaoui

Sujets relatifs :

,
Arkema a employé pour la première fois des balises de mesure communiquant par voie radio.

Sur un site classé Seveso, on ne badine pas avec la sécurité. Les règles sont strictes. Sur son site de chlorochimie situé à Lavera (Bouches-du-Rhône), Arkema les applique bien plus qu'à la lettre. « Alors que la réglementation santé au travail établit la valeur limite d'exposition à 1 ppm pour le chlorure de vinyle monomère, nous déclenchons des alertes à partir de 0,3 ppm », indique Daniel Varagnol, responsable du laboratoire du site. Un opérateur ne peut intervenir sur un équipement sans qu'un permis lui soit délivré. Cette autorisation n'est obtenue qu'après la mesure de la concentration des COV (composés organiques volatils) et de l'oxygène ainsi que la détermination de la limite inférieure d'explosivité (LIE). Le laboratoire d'Arkema dispose d'une palette d'instruments portables pour réaliser ces mesures sur le site de production de chlorure de vinyle monomère, matière première du PVC.

À l'occasion de l'arrêt quinquennal des ateliers, programmé pour cinq semaines entre mars et avril 2006, le service hygiène sécurité environnement (HSE) du site souhaitait dépasser le stade des mesures ponctuelles. Le laboratoire a ainsi complété son parc d'instruments par deux balises de détection de gaz AreaRAE utilisées lors des interventions de maintenance. Particularité : leur capacité de communication en temps réel et sans fil ! « C'est la première fois en France que ces appareils sont employés lors d'un arrêt de maintenance d'un tel site », assure Alexis Martin de la société RAE.

Réalisation des mesures en continu

L'AreaRAE est dotée de 1 à 5 voies de mesure dédiées à la surveillance des gaz inflammables, du manque d'oxygène, des gaz toxiques mais également des COV grâce au détecteur PID. En cas de dépassement de seuils d'alerte, des alarmes sonores et visuelles sont déclenchées localement au niveau du boîtier de la balise et sont transmises simultanément par voie radio au PC central de surveillance distant. « Pendant ces interventions, les balises transmettaient les informations vers le PC du chef de production. Nous avons constaté que malgré la présence d'importantes structures métalliques, la communication était très bonne jusqu'à 300 mètres. Lorsqu'une alarme parvenait au chef de production, il envoyait immédiatement quelqu'un sur place », rapporte Daniel Varagnol.

Ces instruments mesurent les COV, l'oxygène et le LIE alors que deux voire trois appareils étaient jusque-là nécessaires. Mais là, n'est pas leur principal atout. Ces balises réalisent les mesures en continu pendant toute la durée de l'intervention des opérateurs. Elles transmettent par radio toutes les deux secondes les valeurs mesurées au PC central. « Grâce à ces mesures et à leur enregistrement continu, nous avons réalisé des rapports d'hygiène industrielle bien plus détaillés une fois le chantier terminé. Ce qui va nous permettre de progresser, d'éliminer les risques et de rendre le travail moins contraignant », assure Daniel Varagnol.

L'opération de surveillance durant l'arrêt de la production a apporté bien des satisfactions. Le responsable du laboratoire, après validation du service HSE, envisage maintenant d'employer ces balises à d'autres fins que le contrôle des travaux de maintenance. Plusieurs situations sont à l'étude. Chaque semaine, une campagne de mesures est effectuée sur dix points du site de Lavera pour veiller à l'hygiène et la sécurité. Actuellement, ces mesures sont effectuées en laboratoire à la suite de prélèvements. Avec ces balises, le résultat est transmis immédiatement, ce qui conduira à une plus grande réactivité. De plus, grâce à la mesure en continu des paramètres et à leur enregistrement, on pourra recouper certains événements relevés sur les courbes de tendances avec le déroulement du process de fabrication. Un suivi permanent des travaux pourra être réalisé.

EN BREF

L'objectif - Disposer immédiatement de mesures permettant une meilleure réactivité La solution - Deux balises de détection mobile AreaRAE qui communiquent par radio

TRANSMISSION EN TEMPS RÉEL

Les balises AreaRAE ont été employées pendant l'arrêt quinquennal de la production pour mesurer les COV, l'oxygène et l'explosivité dans les installations avant d'autoriser les opérateurs de maintenance à y intervenir. Laissées à demeure, elles transmettaient par radio les alertes et les valeurs mesurées vers le PC du chef de production.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0880

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies