Nous suivre Industrie Techno

Les automatismes saisis par la communication

Mirel Scherer
Paris, 27-29 septembre 2005. C'est, aujourd'hui, la puissance d'Ethernet industriel et les outils de gestion de production adéquats qui font avancer le monde des automatismes.

Porté il y a vingt ans par la formidable envolée technologique de l'automate programmable industriel (API), le salon Automation cherche son second souffle. La banalisation industrielle de l'API a conduit le salon, rebaptisé Automation Optimation Europe, à s'orienter vers d'autres catégories de produits d'automatismes qui correspondent mieux aux attentes et aux nouveaux besoins des utilisateurs. C'est le cas, par exemple, des solutions de communication industrielle qui intéressent les usines grandes comme petites, avec un foisonnement de produits autour du réseau Ethernet industriel. Mais aussi des outils de supervision industrielle et de programmation d'automatismes qui font appel aux derniers standards informatiques.

1. Ethernet omniprésent

On remarquera, dans ce domaine, les solutions de connexion proposées par Westermo ou AMD 21. Ce dernier distribue, en France, les produits du fabricant taïwanais Moxa, à savoir les convertisseurs Nport Serie 5000 vers Ethernet RS232 ; une plate-forme de communication série vers Ethernet, l'UC-7408, qui dispose de 8 ports série, 8 entrées/sorties numériques/analogiques et programmable sous Linux ; l'EDS-726, un switch Gigabit redondant modulaire avec 26 ports...

Un nouveau switch, utilisant la technologie Power over Ethernet, le PS14P de Garrettcom, est commercialisé par Factory Systemes. Son atout : les données et l'alimentation sont transmises sur un simple câble Ethernet en paires torsadées. Ce switch est donc un moyen simple pour alimenter et connecter toutes sortes de ressources Ethernet partout où une alimentation AC n'est pas disponible ou trop chère. Coût de cette petite merveille : environ 425 euros. Factory Systemes attirait aussi l'attention des visiteurs avec les autres produits d'automatisme comme l'interface homme/machine InTouch qui reprend le "look and feel" de Windows XP, le progiciel de suivi de la production PEM de Wonderware, la passerelle intelligente GATEway de Woodhead ou la famille d'automates ultrarapides VIPA.

Hirschmann vise également les applications Ethernet avec la famille Octopus de switchs industriels étanches IP 67. Ils se positionnent au plus près de l'actionneur/capteur. L'avantage : la simplification de l'installation grâce à l'élimination du coffret.

La connectivité Internet/Ethernet est aussi la préoccupation majeure d'ACT'L. Il offre une famille de produits baptisée eWon intégrant le protocole de communication FINS d'Omron. Les utilisateurs des automates du constructeur japonais disposent ainsi d'une passerelle Ethernet/série, d'un routeur IP industriel, d'une supervision Web embarquée (grâce à un nouveau logiciel viewON), de la télémaintenance et de la télégestion.

Où s'arrêtera le réseau Ethernet dans sa descente vers les couches basses de l'architecture de communication des automatismes industriels ? La question est au centre du débat de spécialistes. En attendant la réponse, les fournisseurs proposent des solutions de plus en plus proches de la communication d'atelier. Le réseau EtherCAT (Ethernet for control automation technology) de Beckhoff Automation est ainsi un bus de terrain dont l'architecture linéaire (qui remplace celle classique en étoile) permet de transférer des quantités de données très faibles, avec des temps de cycle minimes et des taux de transfert élevés.

Les réseaux de terrain classiques ne sont pas morts pour autant, loin de là, comme le démontrait Profibus présent, entre autres, avec une solution originale chez Prosoft. La série ProLinx 6000-WA-PDP de ce dernier offre la connectivité au réseau de Siemens à haute vitesse et... sans fil.

Communiquer, c'est bien, mais il faut aussi contrôler. Cela devient possible avec la solution NetX 500 d'Hilscher. Ce système sur puce équipé d'un processeur 32 bits ARM926 supporte tous les protocoles bus de terrain standards ainsi que les principales couches applicatives d'Ethernet temps réel.

2. Une gestion de production plus efficace

L'amélioration de la qualité de la production, grâce à des outils de gestion de plus en plus performants, est une autre voie que les fournisseurs d'automatismes exploitent ardemment. La jeune entreprise Eyes dévoilait ainsi au salon sa solution logicielle éponyme qui utilise les indicateurs de performance. Véritable outil décisionnel pour la gestion et le pilotage d'atelier, ce logiciel assure la remontée automatique de données provenant des applications d'atelier, le suivi des activités et l'analyse des facteurs clés de productivité à partir de ces indicateurs. Une solution applicable à n'importe quel processus industriel manufacturier ou batch, principalement en environnement MES (Manufacturing Execution Systems). À une condition toutefois : que les flux d'informations que doit maîtriser l'entreprise soient importants. Dernier détail, mais qui n'est pas dépourvu d'importance, ce logiciel s'intègre aisément avec les autres solutions de gestion (ERP, GPAO, etc.) existantes dans l'entreprise.

La supervision et le pilotage de l'atelier étaient aussi de la fête avec un outil très efficace mis au point par Actemium ou la solution de supervision conviviale et Web de WIT. Ou encore le logiciel Panorama E2 d'Europ Supervision et le logiciel de supervision de procédés industriels PcVue d'Arc Informatique qui souffle cette année ses vingt bougies. Il en profite pour faire peau neuve. Cette solution, qui assure aussi la gestion technique centralisée et des infrastructures, se met au goût du jour avec des fonctionnalités comme l'utilisation d'objets 3D (issus de logiciels de DAO ou CAO), ce qui améliore le réalisme des installations supervisées. L'utilisateur peut ainsi mixer dans une même application des synoptiques 2D et 3D. Développé avec des technologies .Net de Microsoft, le logiciel met en oeuvre l'approche Web Services pour donner aux utilisateurs l'accès aux informations de supervision via des applications Web. Signe du temps, PcVue dispose également d'un composant, Smart Generator, qui dialogue avec des applications tierces pour générer automatiquement tout ou partie de l'application de supervision (base de données, objets, synoptiques, etc.).

Même approche pour Topkapi, le logiciel de supervision d'Areal. Il dispose dans sa version 4.0 d'innovations concernant la structuration des applications et l'interfaçage avec des applications tierces.

Le suivi de production en temps réel et via l'intranet est un moyen utilisé par d'autres solutions présentées au salon pour améliorer l'efficacité des installations. C'est le cas, par exemple, du MES GlobalScreen Intra d'Ordinal ou d'Aquivus d'Avensy Ingénierie qui, dans sa version portable, coûte environ 10 000 euros.

3. La programmation d'automatismes s'affine

Sans aller jusqu'à la mise au point d'une vraie CAO d'automatisme que les utilisateurs appellent toujours de leurs voeux, les outils de développement des applications d'automatisme peaufinent leurs performances. UXP dévoilait, par exemple, l'atelier logiciel Alograf Studio, une solution conviviale de développement d'applications d'automatisme hautes performances et de transfert sur une machine-cible ouverte (calculateur, PC industriel et embarqué, carte micro dédiée, processeur d'automatisme Opral du constructeur). « Cet atelier propose une approche de type "projet" pour la conception du contrôle-commande des automatismes de production », explique Robert Jay, directeur d'UXP. Compatible avec la norme IEC 61499, le générateur de programmes ISaGRAF d'ICS Triplex est, quant à lui, un système ouvert, portable et qui peut être embarqué dans un nombre important d'architectures matérielles.

Le kit de développement DevKit de Cleode est, quant à lui, une plate-forme simple qui regroupe toutes les technologies avancées (PowerPC, FPGA, PSoCs, Linux...) utilisées actuellement pour la conception des produits. Linux embarqué : c'est ce que propose Ecrin avec Linux By Ecrin 2005. Une solution fournie avec un environnement de développement basé sur la plate-forme Open Source Eclipse.

VU AU SALON

Communication simultanée entre équipements industriels > La passerelle intelligente GATEway de Woodhead, distribuée par Factory Systemes, permet l'échange de données simultané et selon vingt protocoles Ethernet, Profibus et série différents. Elle ne nécessite aucune programmation, sa configuration et son diagnostic s'effectuant à distance via TCP/IP.

Commutateur Ethernet robuste > Affichant un MTBF de plus de 60 ans, le Switch ECO 5 ports de Weidmüller détecte automatiquement si la liaison est à 10 Mbit/s ou 100 Mbit/s et si le contrôle de flux est half ou full duplex.

Panel PC pour le process > Le système à haute qualité d'affichage Polaris, conçu par Bartec, offre la possibilité d'échanger des données par liaison sans fil. Il fonctionne sous Windows XP et dispose d'une interface USB de sécurité intrinsèque.

Assemblage sans outil > Utilisable pour toutes les transmissions Ethernet industrielles, le connecteur enfichable Variosub RJ45-Quickon de Phoenix s'assemble sans outil. Bénéfices : facilité de connexion notamment pour les cas difficilement accessibles et économie d'outillages.

ENTENDU AU SALON

Des pompes à essence aux frégates de la Marine nationale, il n'existe pas de domaine d'applications qui ne puisse bénéficier des atouts du réseau Ethernet. » Christian Amat, Directeur commercial d'ADM 21

ET AUSSI...

LE PROGRÈS SE POURSUIT AUSSI CÔTÉ MATÉRIEL D'AUTOMATISMES

Le module d'entrées/sorties Bluetooth de Phoenix Contact - Le système d'entrées/sorties X20 de B&R Automation destiné aux machines et au contrôle de processus - La plate-forme modulaire d'entrées/sorties décentralisées et extensible de Pilz, le maître de l'automate de haute sécurité - L'arrivée en France du système de sécurité modulaire PNOZmulti du même Pilz - Une myriade de PC industriels, comme le CX1020 de Beckhoff, le PC 620 de B&R Automation...

OBSERVÉ PAR L'OBSERVATOIRE

DES PROJETS PLUS AMBITIEUX

- Réalisé par le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) avec le Club Automation, le club MES, l'Exera et le Pôle IRA, l'Observatoire 2005 de l'automatisation industrielle, qui a consulté quelque 4 000 dirigeants techniques français, constate une pause dans l'innovation. « Notre étude confirme toutefois l'intérêt du "sans-fil" comme solution industrielle et l'introduction de "l'embarqué" dans les architectures d'automatisme », indique Jean-Claude Boehm, spécialiste au Cetim. Elle note également l'entrée des solutions MES (manufacturing execution systems) dans l'âge mûr et le début de la robotique collaborative. Autre remarque intéressante : la pénétration irréversible d'Ethernet dans les ateliers, mais aussi dans les procédés eux-mêmes comme solution de terrain ! Petite note optimiste enfin : 80 % des entreprises consultées ont un projet d'automatisation et ils sont plus ambitieux qu'en 2004. Leur objectif : améliorer la qualité et la sécurité des installations de production.

AND THE WINNERS ARE...

CINQ PRODUITS INNOVANTS ONT ÉTÉ DISTINGUÉS PAR LES LÉONARDS 2005

Le commutateur à tolérance de panne sur Ethernet industriel Power Mice MS 4128 d'Hirschmann a reçu le Grand prix spécial du jury pour ses éléments innovants. > Le système de connexion très facile à mettre en oeuvre Ultra Lock de Woodhead. > Le panel PC Polaris de Bartec pour le contrôle-commande. > Le générateur de programmes pour automates programmables ISaGRAF d'ICS Triplex. > L'outil décisionnel orienté gestion et pilotage d'atelier de type référentiel d'indicateurs Eyes d'Eyes Industrie.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0872

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

ÉLECTROMÉNAGER

ÉLECTROMÉNAGER

La cuisson vapeur à la recherche du goûtSeb veut redonner du goût à la cuisson vapeur en lançant le projet de recherche "saveurs vapeurs". Labellisé[…]

01/04/2009 | AlertesR & D
GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Plus d'articles