Nous suivre Industrie Techno

Les asiatiques affichent leur avance dans le téléphone mobile 3G

Industrie et Technologies
Hong Kong. Le salon Telecom Asia qui se tenait cette semaine a consacré l'avance des japonais et coréens. Services de troisième génération opérationnels, terminaux sophistiqués et variés... Ce qui est attendu en Eur

Les asiatiques, qui ont raté le téléphone mobile GSM, sont-ils en train de prendre leur revanche dans le portable de troisième génération (3G) ?  C'est en tout cas la très nette l'impression qui reste au visiteur du salon Telecom Asia qui se termine demain à Hong Kong.

Alors qu'en Europe les opérateurs ne cessent de reporter l'ouverture de leurs services UMTS, en Asie, quatre services 3G sont déjà opérationnels: deux aux Japon chez NTT DoCoMo et KDDI, deux en Corée chez SK Telecom et KTF.

Parti le premier dans l'aventure 3G en octobre 2001, NTT DoCoMo compte, un an après, environ 150 000 abonnés à son service Foma. La couverture atteint déjà 89% de la population. Ce chiffre devrait monter à 97% vers mars 2004. Aux deux terminaux de départ, fabriqués par NEC et Matsushita, se sont ajoutés cinq portables construits par Fujitsu, Mitsubishi, Panasonic, Sharp et Toshiba. Sans compter la carte modem de Panasonic au format PC Card.

Parmi les terminaux proposés, on trouve trois visiophones, dont le modèle le plus récent (Toshiba) ne pèse que 110 g.

Le terminal le plus sophistiqué se présente sous la forme d'un assistant personnel qui s'ouvre et se ferme comme un PC portable. Equipé d'un écran LCD en couleurs de 3,5 pouces, d'un clavier mécanique et d'une caméra, ce bijou de Sharp (280 g) donne accès à tous les services multimédia de Foma. Un combiné sous la forme d'un stylet (43 g) assure les communications vocales. Relié à la base par une liaison radio Bluetooth,  il permet de téléphoner sans avoir à sortir l'assistant personnel de la poche ou du sac.

Autre concept original, le terminal de Fujitsu constitue un borne mobile d'accès à Internet à haut débit (jusqu'à 384 Kbit/s). Il se présente sous la forme d'un boîtier (650 g) muni d'un combiné sans fil Bluetooth (70g). Placé et déplacé n'importe où dans la maison ou au bureau, il permet de créer immédiatement un petit réseau local donnant accès au Web à 16 utilisateurs.

La gamme de service s'est élargie elle aussi pour tirer parti de la capacité de la technologie 3G. A coté d'Internet, Email et i-mode, des services multimédia sont venus enrichir l'offre.

Avec i-motion par exemple, l'abonné peut télécharger des séquences vidéo de moins de 100 Ko (clips vidéo, bandes d'annonce de films, résumé d'un match de football...) puis les visionner sur l'écran de son portable. La séquence dure moins de 15 secondes.

Avec les services M-Stage Visual ou V-Live, l'abonné peut regarder un programme audiovisuel complet en différé ou en temps réel, diffusé par vidéo streaming au format Mpeg4. Enfin la visiophonie donne la possibilité à huit personnes de communiquer au même temps par le son et l'image, même si le portable n'affiche que les images de quatre interlocuteurs.

NTT DoCoMo prépare un service de messagerie vidéo qui permettra de prendre une séquence vidéo et de l'envoyer par Mail. Il reste juste à développer la technologie de compression vidéo requise par cette application gourmande en bande passante. Autre application envisagée: la réception de la télévision, après le lancement de la télévision numérique au Japon prévue en 2003.

L'autre japonais entré dans l'ère de la 3G, KDDI, était absent du salon. Mais deux de ses fournisseurs de terminaux pour son service AU, Kyocera et Sanyo, étaient présents avec des concepts de portables plus petits que ceux de NTT DoCoMo.

Sanyo a également démontré des prototypes qui seront concrétisés dans 2 à 3 ans. Equipés tous de deux grands écrans en couleurs ( l'un sur la couvercle Flip, l'autre sur la base) et certains de deux caméras, ils démultiplient les possibilités d'utilisation. Pendant qu'un écran sert à la navigation sur Internet ou à la consultation d'un album photo, l'autre peut servir à cadrer la prise d'une séquence vidéo.

En Corée, SK Telecom a lancé son service 3G en février 2002 avec un portable de Samsung pour le grand public et deux PDA communicants pour les professionnels. A la fin de l'année, deux autres terminaux seront proposés. Trois applications multimédia sont en service: la visiophonie, la vidéo à la demande et la musique (clips vidéo). L'abonné peut regarder un programme vidéo de 1h 30. A ce jour, le service compte déjà 40 000 abonnés grand public et 70 000 abonnés professionnels (service de données uniquement).

L'autre coréen KTF a ouvert son service 3G en juillet avec un portable de LG pour le grand public et quatre PDA communicants pour les professionnels. A la fin de l'année, huit portables seront proposés. Le service compte aujourd'hui 20 000 abonnés grand public et 100 000 abonnés professionnels.

Sur les stand de NEC, Sanyo, Samsung ou LG, les derniers portables, équipés d'une ou deux caméra et d'un ou deux grands écrans LCD en couleurs, donnent un sérieux coup de vieux aux mobiles exposés par Sagem, le seul fabricant occidental présent au salon. Le Japonais Kyocera a été le premier à lancer un visiophone sans fil en 1999, bien avant l'avènement de la technologie 3G. Même Nokia, le roi du portable, n'aurait probablement pas soutenu la comparaison avec ses concurrents asiatiques.

Une chose est sûre: les asiatiques sont en train de prendre une double avance sur le reste du monde: dans les services et dans les terminaux. Il faudra attendre le salon Telecom Genève en 2003 pour voir si Nokia, Motorola, Siemens et autres Alcatel sauront relever le défi asiatique. Motorola vient tout juste de commencer la production de son premier terminal 3G, l'A830. Les Japonais en sont déjà à la deuxième génération de terminaux 3G...

Ridha Loukil
Envoyé spécial à Hong Kong


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Puce 5G, Wi-Fi 6, écran transparent... les innovations de l'IFA qui (re)donnent le sourire

Puce 5G, Wi-Fi 6, écran transparent... les innovations de l'IFA qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

La 5G démarre en version light

La 5G démarre en version light

Le premier smartphone à écran 3D sortira cet été

Le premier smartphone à écran 3D sortira cet été

Nouvel Iphone, appli anti-bruit, véhicules électriques : les innovations qui mettent de bonne humeur

Nouvel Iphone, appli anti-bruit, véhicules électriques : les innovations qui mettent de bonne humeur

Plus d'articles