Nous suivre Industrie Techno

Les applications se multiplient

GUIDE RÉALISÉ PAR SOPHY CAULIER

Sujets relatifs :

, ,
- Quels que soient l'application, le format, la puissance recherchés, il existe aujourd'hui une solution PC industriel adaptée.

Le PC industriel a longtemps été réservé à la productique et aux applications en usine. C'est fini ! Aujourd'hui, il gagne tous les domaines. On en trouve dans les bornes d'information multimédia, dans les équipements médicaux, dans les tramways, dans les distributeurs de billets, dans les métiers à tisser, dans les systèmes de diagnostic de pannes... S'ils disposent des mêmes composants essentiels que les PC dits "bureautiques" (processeur, mémoire, disque dur...), ces composants sont toutefois "durcis" pour supporter des conditions d'environnement bien plus pénibles. Et leur durée de vie doit être plus longue. Un micro-ordinateur de bureau est renouvelé tous les deux ou trois ans maximum ; un PC industriel, qu'il soit dans un boîtier ou en châssis, qu'il s'agisse d'une carte ou d'un système complet avec écran et interface, doit quant à lui durer une bonne dizaine d'années.

Un PC industriel est un ensemble micromécanique en mouvement. Chaque composant doit donc supporter des conditions très différentes de celles d'un poste bureautique. Et les nouvelles applications auxquelles il est destiné ne font qu'accentuer ces caractéristiques. De plus en plus, pour une meilleure rentabilité des équipements, le PC fonctionne 24 heures sur 24, et est donc contraint à rester allumé en continu. Il doit aussi pouvoir fonctionner dans des environnements humides où la température varie énormément. Les gammes s'étalent de - 40 à + 85 °C, bien loin des ambiances de bureaux. Il doit, de plus, résister aux vibrations ou aux chocs, notamment dans les moyens de transport ou les systèmes embarqués. C'est pourquoi les fabricants proposent des gammes de composants spécifiques.

Le premier critère à prendre en compte pour le choix d'un PC industriel est le facteur de forme, autrement dit les dimensions physiques du PC et l'endroit où il va être implanté. Selon qu'il sera posé sur un bureau dans un local technique ou installé sur la face avant d'une armoire ou encore totalement enfoui dans un équipement et piloté "en aveugle", il sera dit en "box", en "rack" ou en "panel". Dans ce dernier cas, l'écran pourra être déporté pour être accessible à l'opérateur, par exemple sur un pont roulant. Le PC est embarqué à bord de l'équipement, mais l'opérateur dispose d'une interface au sol, en un endroit fixe.

Ensuite, c'est essentiellement l'application qui détermine le choix du produit. En effet, l'utilisation qui va être faite du PC permet de sélectionner très précisément un produit en fonction de ses caractéristiques. On distingue les applications d'exécution, celles où le logiciel exécute des commandes, des applications d'ingénierie, celles où l'opérateur intervient pour moduler, modifier, enregistrer, ou encore des utilisations switch, c'est-à-dire celles où le PC est une passerelle, un routeur qui envoie les données vers un réseau ou un autre équipement.

Le choix du processeur

L'application détermine également le processeur. Les besoins ne sont pas les mêmes entre une borne de paiement à la sortie d'un parking et un système de pilotage d'un tramway automatique. Ce qui explique que le Pentium 300 MHz soit toujours en usage dans les applications industrielles alors que les PC bureautiques le regardent comme une antiquité.

Pour associer faible consommation et grande puissance de traitement, les PC industriels intègrent de plus en plus le Pentium M, conçu au départ pour les besoins des ordinateurs portables. Ce processeur répond aux besoins de certaines applications comme les bornes interactives, par exemple. Une faible consommation limite les besoins de ventilation et s'affranchit donc de l'encombrement, du bruit et de la fragilité du ventilateur.

Enfin, le prix est un critère important. Les PC industriels ne constituant pas un marché de masse, ils sont plus chers que les PC bureautiques. Les gammes de prix varient dans une large fourchette allant de quelques centaines d'euros à plus de 15 000 euros. Les utilisateurs ont aussi le souci de la durée de commercialisation des composants ou des cartes, qui doit être plus longue que pour les micros grand public. Cette garantie du fournisseur se paie !

Pour faire baisser les prix tout en répondant précisément aux attentes des utilisateurs, les fournisseurs proposent maintenant des machines dimensionnées au "juste nécessaire". En effet, inutile d'avoir un processeur trop gourmand pour une application de Monétique ou un disque dur trop gros pour une application d'exécution de commandes. Tout dépend donc de l'application et si l'offre est standardisée, les fournisseurs n'hésitent plus à décliner leurs modèles pour proposer des solutions pour toutes les bourses !

L'ESSENTIEL

1. Des utilisations dans de nombreux secteurs - Équipements scientifiques et médicaux ; - Bornes interactives, multimédias, Monétique, billettiques ; - Transports, etc. 2. Une offre diversifiée répondant aux besoins très différents de ces applications - Les PC industriels deviennent plus modulaires. 3. Dimensionner le produit au plus juste - Pour contenir leur coût et ne pas payer une capacité non utilisée.

MARCHÉ

15% ...C'est la part du prix d'un PC industriel qui correspond à la licence du système d'exploitation, Windows dans 90 % des cas. - Cette somme est incompressible alors que le système n'est utilisé qu'à 10 % de ses fonctionnalités. En effet, il n'y a pas besoin d'une connexion à Internet pour cuire des pneus, ou de fonctionnalités multimédias pour remplir des pots de yaourts. - Pour réduire les coûts de leurs solutions, les fournisseurs proposent maintenant des versions minimales de Windows, baptisées Windows XPE. Ce système est dépouillé des fonctionnalités multimédias ou de celles destinées au grand public. - Autre solution, les logiciels Open Source ; Linux gagne du terrain dans l'industrie.

TROIS FAMILLES

Le PC industriel se décline selon trois "facteurs de forme" 1. En rack - Se monte dans des armoires 19 pouces - Les racks sont montés sur pieds - Permet d'utiliser de nombreuses cartes de communication, des disques durs amovibles... - Application type : en tête de ligne de production ou pour les locaux techniques 2. En box - Se monte sur des rails DIN ou sur des platines en fond d'armoires - Certains modèles permettent de travailler sans disque dur ni ventilateur - L'écran n'est pas indispensable, par exemple lorsque le PC joue le rôle de passerelle - L'écran peut être déporté 3. En panel - Même type que le "box" mais doté d'un écran tactile ou avec touches de fonction - Encastrable, se monte sur la face avant d'armoires - Se monte également sur pupitres avec bras articulé

LES CRITÈRES DE CHOIX

- Le facteur de forme Pour déterminer le format du PC industriel (box, rack ou panel) : quelles sont les dimensions physiques de la solution, où sera-t-elle implantée ? - L'environnement Dans quelles conditions le PC devra-t-il fonctionner : humidité, température, salle blanche, vibrations, environnement électromagnétique... - Les applications De quel type sont-elles : temps d'utilisation, sollicitation du système d'exploitation, des composants. - Le prix La question à se poser est : pendant combien de temps le fournisseur pourra-t-il fournir des composants ou un PC similaire ? Plus la durée est longue, plus le prix sera élevé.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0870

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

LO2.0 d'Hyster

LO2.0 d'Hyster

Lancement en juin 2005 Points forts : moteurs à courants alternatifs jusqu'à 4 kW, et direction assistée électrique- Cette série de préparateurs de[…]

Les K1.0L de Hyster

Les K1.0L de Hyster

Les LOP de CFM Toyota

Les LOP de CFM Toyota

OPBM 10K de Mitsubishi/Aprolis

OPBM 10K de Mitsubishi/Aprolis

Plus d'articles