Nous suivre Industrie Techno

Les applications embarquées mobiles plus faciles à développer

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
Les applications embarquées mobiles plus faciles à développer

La carte Snowball, un outil pour le développement d'applications embarquées mobiles

Dans le cadre projet collaboratif Nomad, une carte a été mise au point pour faciliter le développement d’applications embarquées mobiles et multimédia.

Le projet de recherche collaborative Nomad, mené dans le cadre du pôle de compétitivité Minalogic sur les micro et nanotechnologies, se concrétise par la mise au point d’une carte électronique présentée comme une révolution dans le monde des systèmes embarqués mobiles.

Baptisée Snowball, cette carte simplifie, pour la communautés de développeurs, la création d’applications embarquées pour les mobiles. En offrant accès à un concentré de technologies embarquées du meilleur niveau mondial, elle vise à accélérer l'innovation matérielle et logicielle en matière d'applications mobiles et multimédia. Selon Loïc Liétar, Président de Minalogic : " elle est née du constat que les appareils électroniques portables augmentent en complexité d’utilisation et de conception, et que les enjeux économiques sont devenus stratégiques dans ce secteur très compétitif ".

En mettant cette technologie de pointe à la disposition du plus grand nombre, le pôle Minalogic en coopération avec ST-Ericsson, fournisseur de puces sans-fil, veut favoriser la création d’un écosystème mondial vertueux de l’embarqué mobile.

La carte Snowball est proposée avec les systèmes d’exploitation Android, MeeGo et Linux. Elle sera disponible en deux versions : la première (Snowball SDK) permettra de développer du logiciel à des fins de maquettage et d'évaluation, et la seconde version (Snowball PDK) pourra être utilisée comme base de prototypes ou de produits commercialisés.

En parallèle, une communauté web (www.igloocommunity.org) sera lancée pour que les développeurs puissent dialoguer et télécharger des ressources (systèmes d'exploitation, pilotes, outils de compilation, de débogage, etc.).

Le projet Nomad représente un travail de 83 hommes par an et un budget de 11,6 millions d’euros. Il réunit comme partenaires ST-Ericsson, Myriad Group (porteur du projet), Calao Systems, Movea, CEA-Leti et UJF-LIG.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Analyse

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Intégrées dans les interconnexions métalliques, les mémoires sont l’objet d’une attention particulière[…]

17/11/2019 | CEA-LetiCEA
Au bout de la logique neuromorphique

Au bout de la logique neuromorphique

Le cerveau s'impose comme modèle

Analyse

Le cerveau s'impose comme modèle

La rétine artificielle de Prophesee lève 25 millions d'euros

La rétine artificielle de Prophesee lève 25 millions d'euros

Plus d'articles