Nous suivre Industrie Techno

Les 6 projets présentés

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Les projets innovants de ces six jeunes designers placent l’homme et son environnement au centre de l’innovation.

En boucle, de Gwenaëlle Girard

Diplômée en 2008 de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs, secteur Design objet.
Label Observeur du design 10.

Le châtaignier est l’une des composantes majeures du paysage du Limousin. Il est notamment utilisé par les artisans pour la fabrication de mobilier. Bien qu’importante économiquement pour la région, la filière souffre d’une image désuète.

Ce projet En Boucle propose une nouvelle approche du travail du châtaignier en imaginant une collection de petits mobiliers et d’objets contemporains, adaptée à nos habitats en conservant une fabrication traditionnelle exploitant ce bois noble.


Ifassen, d’Anaëlle Madec

Diplomée en 2008 de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs, secteur Design objet
Prix du commerce solidaire du concours Ekilibre/2008
Prix "protége la planète" du programme des Nations Unies pour le développement durable
Prix Bretagne sans frontières des Conseillers du commerce extérieur de Bretagne.

Le projet Ifassen (www.ifassen.com) est né de la rencontre de deux jeunes femmes aux compétences différentes Anaëlle Madec et Faiza Hajji, porteuses de la même envie, celle de mettre en place un commerce solidaire entre le Nord et le Sud.

L’objectif est de permettre à des femmes marocaines en situation précaire d’obtenir une rémunération régulière grâce à la fabrication d’accessoires en sacs plastique recyclés. Découpés en fines lanières, ces sacs plastique vont être associés à une fibre végétale locale (l’alfa) suivant un savoir-faire traditionnel de vannerie, afin de constituer les différents produits.

La première collection a été présentée au salon du prêt à porter de Paris.


Sur la plage de galets, de Camille Lanfranchi

Diplômée en 2009 de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs, secteur Design objet.

Le site balnéaire niçois est caractérisé par la présence de galets qui confèrent à la plage un certain charme,  mais la rendent également très inconfortable. Ainsi, l’intention du projet est de développer un service améliorant la qualité de vie sur les plages publiques.

Ce projet a pour objectif de redonner à la plage niçoise de la convivialité grâce au développement d’un service de location, et/ou, vente d’objets liés au confort. Proposé par la ville et ses organismes, le projet est réalisé en collaboration avec les entreprises locales, ce qui valorise ainsi les savoir-faire de la région et rend le projet plus abordable en termes économiques.


Green Age, de Qi Wu

Diplômée en 2009 de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs, secteur Design objet.
Lauréat de La Bourse de Recherche et d'Innovation Charles Foix.

Green Age est un nouveau dispositif qui adapte le jardinage aux personnes du 4e âge, à la maison ou en maison de retraite et propose une nouvelle forme de convivialité.

Ce dispositif est composé d’une jardinière sur roulettes à hauteur de table réglable et d’une série outils ergonomiques (sécateur, griffe, transplantoir et arrosoir) intégrés. Green Age propose une nouvelle manière de pratiquer l’horticulture : assis sur une chaise ou dans un fauteuil roulant. La richesse de ses combinaisons permet à la personne âgée de varier et d’optimiser son usage.


Un coin de chaleur, de Mathilde Jaloux

Diplômée en 2009 de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs, secteur Design objet.

Dans les maisons traditionnelles alsaciennes, la ‘‘Stube’’ définissait un espace de convivialité à la fois intime et chaleureux. Cette pièce polyvalente, ouverte au reste de l’habitat, rejoint les problématiques des habitats actuels.

Le projet propose une ré-interprétation de trois objets traditionnels alsaciens adaptés à notre vie contemporaine afin de recréer, au sein de nos intérieurs, un espace de convivialité.


Atarashii Koto, d’Ariane Prin

Diplomée en 2008 de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, secteur Design objet.
Label Observeur du design 10.

Arrivée au Japon où la langue et la culture lui étaient totalement inconnues, Ariane Prin a intégré un atelier de céramique et de verre à Fugimi, qui s’est révélé pour elle un champ d’exploration idéal pour développer plusieurs thématiques (la communication, la connectique d’archétypes, la notion de motif aléatoire).

Cette recherche lui a permis d’aborder des modes de fabrication respectueux de l’environnement et d’adopter une logique de production quantitative et qualitative. Elle l’aide aujourd’hui à s’investir dans le développement d’objets alliant tradition et modernité.
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Afin de permettre aux PME, bureaux d’études et instituts de recherche de franchir un cap en passant au prototypage fonctionnel et[…]

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

Plus d'articles