Nous suivre Industrie Techno

Lecroy s'arme pour affronter le leader Tektronix

Industrie et  Technologies
Avec le lancement le 1er février, du WaveJet, le challenger LeCroy défit désormais le champion Tektronix sur presque l'ensemble de sa gamme d'oscilloscopes.


Grande vitesse d'échantillonnage, très haute bande passante, longue mémoire, large écran et capacités de traitement numérique étendu, tels sont les points sur lesquels se démarquaient les oscilloscopes de Lecroy lorsqu'il a introduit ses premiers instruments sur le marché en 1985.

Le constructeur, fort de ses compétences en conception de cartes d'acquisition haute vitesse depuis 1964 s'est placé d'entrée sur le marché, étroit mais à forte valeur ajoutée, des oscilloscopes haut de gamme plutôt réservés à des applications de recherche, de conception électronique et d'étude de phénomènes physiques extrêmement rapides. Il n'a pas hésité à concurrencer les Américains présents sur le marché de très longue date : la division instrumentation de Hewlett-Packard (devenue depuis Agilent) et Tektronix. Petit à petit, à force d'innovation et en proposant des longues mémoires, des grandes vitesses d'échantillonnage et de large écran, Lecroy est passé du statu d'outsider à celui une entreprise reconnue comme spécialiste en oscilloscope numérique.

Au fil des ans, sa gamme s'est étendue, en partant d'instruments très haut de gamme en descendant vers des appareils de moyenne gamme. En 2004, il franchissait un grand pas en lançant sur le marché sa première famille d'oscilloscopes destinée aux applications les plus courantes pour ce type d'appareil : la capture des signaux, leur visualisation et quelques mesures associées. Cette gamme baptisée WaveSurfer couvre la bande de fréquences allant de 200 à 500 MHz ... toujours avec les spécificités de la marque : la taille de l'écran 10,4" ; la vitesse d'acquisition 1 ou 2 Géch./s ; une longue mémoire 250 kpts/voie.

En grignotant des parts de marché importantes, l'appétit du petit spécialiste s'est aiguisé au fil du temps. Désormais, il veut concurrencer Tektronix, le leader, qui détient plus de 40 % du marché mondial en oscilloscopie, avec l'ensemble de sa gamme.

Un modèle d'entrée de gamme

Ce 1er février, LeCroy annonce la sortie d'un appareil d'entrée de gamme bien loin des performances et des applications visées à ses débuts. Le WaveJet vise le marché des applications de base : la visualisation des signaux et des mesures simples sur les formes d'ondes affichées.

La gamme WaveJet comprend 4 modèles proposant une bande passante de 100, 200, 350 et 500 MHz, avec une ou deux voies, une vitesse d'acquisition de 2 Géch./s (1 GHz pour 100 MHz). Mais là encore, bien qu'il descende en gamme, Lecroy conserve ses spécificités. Ces appareils proposent un large écran pour des appareils de cette catégorie (7,5") et une relativement longue mémoire de 500 kpts/voie. Tout en conservant un boîtier tout à fait compact de 4" de profondeur.

Avec ces appareils, Lecroy vient carrément marcher sur les plates bandes de Tektronix et d'Agilent. La gamme WaveJet se superpose entre le haut de la gamme des TDS2000 et le bas de la gamme des TDS3000 de Tektronix et entre celle des DS3000 et DSO6000 d'Agilent. Les oscilloscopes de Tektronix et d'Agilent présentent bien sûr leurs spécificités (notamment un coût moindre pour le TDS 2000 et le DSO3000) mais Lecroy conserve à nouveau son avance en terme de profondeur mémoire, taille de l'écran et encombrement. Et surtout il assure une garantie de trois ans à ses appareils !

Avec l'introduction de la gamme WaveJet (100 à 500 MHz), commercialisé selon les modèles entre 2 990 et 7 490 euros, et grâce à la famille WaveSurfer existante (200-500 MHz), Lecroy est désormais armé pour affronter le segment le plus important du marché de l'oscilloscopie. Les appareils couvrant 50 à 500 MHz de bande passante représentent en effet 40 % du marché. Ce segment est actuellement dominé par Tektronix qui, avec au moins 40 % du marché, s'y taille la part du lion.

Youssef Belgnaoui

Pour en savoir plus : http://www.lecroy.com/France 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

« L'industrie française semble moins intéressée par la 5G qu'en Allemagne », lance Vincent Masztalerz (Siemens France)

« L'industrie française semble moins intéressée par la 5G qu'en Allemagne », lance Vincent Masztalerz (Siemens France)

Train à hydrogène, éolienne de 12 MW, design génératif… les meilleures innovations de la semaine

Train à hydrogène, éolienne de 12 MW, design génératif… les meilleures innovations de la semaine

Pour bien commencer la semaine : Zoom sur le « slicing », atout de la 5G mis en avant par Nokia

Pour bien commencer la semaine : Zoom sur le « slicing », atout de la 5G mis en avant par Nokia

Plus d'articles