Nous suivre Industrie Techno

Le Wi-Fi haute définition à la conquête des écrans

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
Le Wi-Fi haute définition 
à la conquête des écrans

© D.R.

La technologie WirelessHD, créée pour transmettre des flux vidéo de haute définition non compressés, ouvre des perspectives dans les réseaux domestiques.

Le téléviseur, conçu jusqu'ici comme un appareil monobloc, s'éclate en deux parties. D'un côté, le boîtier tuner concentrant l'électronique. Il se place n'importe où dans la pièce. De l'autre, l'écran plat. Il s'accroche au mur comme un tableau. La connexion entre les deux est assurée sans fil par une liaison radio au standard WirelessHD. Les premiers téléviseurs de ce type vont être commercialisés, en Europe, par Panasonic, d'ici à cet été.

La technologie WirelessHD (ou WiHD) est développée par la start-up californienne SiBeam, avec le concours de Broadcom, Intel, LG, Panasonic, NEC, Samsung, Sony et Toshiba. Le consortium du même nom, créé en octobre 2006 pour son développement, sa standardisation et sa promotion, réunit aujourd'hui plus de quarante-membres. Les spécifications techniques du standard ont été publiées en janvier 2008.

Fonctionnant dans une bande de fréquence autour de 60-GHz, WiHD offre un débit nominal de 4 Gbit/s, suffisant pour transmettre des flux vidéo à pleine haute définition (Full HD) sans compression ni perte de qualité, pour une résolution d'image de 1-080-x-1-920-pixels. «-C'est la seule technologie sans fil qui offre aujourd'hui cette double capacité-», martèle John Marshall, président du consortium WirelessHD.

L'ultralarge bande (UWB en anglais pour Ultra wide band), une technologie concurrente poussée par le consortium Wimedia, se limite à un débit de 480-Mbit/s. Encore en évaluation sur des prototypes de téléviseurs LCD chez Hitachi ou Samsung, elle nécessite une compression du signal au format Jpeg-2000, ce qui grève l'encombrement de l'électronique, la consommation de courant et le coût.

Des avantages liés à la fréquence

La technologie WHDI, la troisième solution en lice, n'est guère plus satisfaisante. Développée par l'israélien Amimon comme une variante à ultrahaut débit de Wi-Fi, avec le soutien du consortium Wireless Home Digital Interface, elle fonctionne à 5 GHz et offre un débit nominal de 1,5-Gbit/s. Les téléviseurs LCD qui l'utilisent --de marque Sharp, Sony ou Mitsubishi-- s'affranchissent de la compression mais au prix d'une dégradation de la qualité d'affichage. Pour les écrans Full-HD, le rythme de rafraîchissement d'image est divisé par deux.

Outre le débit, la technologie WiHD bénéficie des avantages liés à sa fréquence de fonctionnement. La bande autour des 60-GHz est libre presque partout, sauf en France où son emploi nécessite une autorisation de l'Agence nationale des fréquences (ANFR), l'organisme de gestion du spectre hertzien. Elle est, de plus, peu encombrée, ce qui limite les risques d'interférence. Enfin, elle fonctionne avec des ondes millimétriques qui ont la particularité de ne pas traverser les murs, ce qui assure un confinement de l'application au salon sans débordement sur les pièces adjacentes.

Revers de la médaille-: le risque de perturbation de l'affichage lorsque le signal radio rencontre un obstacle. L'alliance WirelessHD semble avoir réglé le problème en utilisant des antennes de réception multiple et en exploitant les réflexions du signal radio dans la pièce. Autre inconvénient-: le coût élevé du transmetteur radio. En raison des fréquences en jeu, ce composant est habituellement réalisé en arséniure de gallium, un semi-conducteur exotique onéreux. Le passage au silicium, rendu possible récemment, devrait atténuer cette difficulté.

Destinée d'abord à équiper téléviseurs, décodeurs vidéo, platines Blu-ray et autres sources vidéo à haute définition, WiHD s'étend au-delà de l'électronique grand public. Le soutien de Broadcom et Intel lui ouvre des applications dans l'informatique. D'ailleurs, le projet européen Omega, lancé en 2008 sous la houlette de France Telecom, en fait une technologie clé pour les réseaux domestiques multimédias à l'horizon 2010.

CARACTÉRISTIQUESLA TECHNOLOGIE WIRELESSHD

- Bande de fréquences-: 59-66 GHz - Débit nominal-: 5 Gbit/s - Portée-: 10-mètres

LA TÉLÉ SE LIBÈRE DU TUNER

Panasonic s'apprête à lancer deux téléviseurs de 46 et 50-pouces avec la technologie WirelessHD.

En déportant l'électronique dans un boîtier séparé, l'écran plasma se réduit à seulement 24,7-mm d'épaisseur, contre plus de 100-mm pour les modèles monoblocs actuels. En France, il faudra toutefois se contenter d'une liaison filaire, en attendant l'ouverture de la bande de fréquence concernée.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0911

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

LES ROUTIERS SONT 
HIGH-TECH

LES ROUTIERS SONT HIGH-TECH

Le développement de l'informatique embarquée dans les poids lourds permet d'envisager une gestion plus précise des flux de transport routier. Bientôt,[…]

01/05/2009 | TRANSPORTPERSPECTIVES
Les écrans à Mems domptent la lumière

Les écrans à Mems domptent la lumière

Plus d'articles