Nous suivre Industrie Techno

Le Web s'affiche sur la télé

Ridha Loukil

Le téléviseur se connecte à un portail Internet pour l'accès à des services d'informations, le partage de photos ou le visionnage de vidéos.

Depuis longtemps, Internet amène la télévision dans les foyers. Maintenant, c'est au tour de la télévision d'apporter des services Internet. Au dernier Consumer Electronics Show, le salon de l'électronique grand public à Las Vegas, aux États-Unis, cette tendance s'est concrétisée avec l'exposition des premiers prototypes.

L'idée d'offrir l'accès au Web via le téléviseur n'est pas nouvelle. Elle a été explorée sans succès, il y a une dizaine d'années, par des géants de l'électronique grand public comme Philips, Sony, Sanyo, Sharp ou Mitsubishi, et par une foule de jeunes pousses comme Netgem, Diba ou WebTV Networks. Thomson est allé jusqu'à créer TAK, une société commune avec Microsoft, pour développer des services Internet exclusifs à ses téléviseurs branchés.

Offrir un portail dédié de services Internet

Présenté à l'époque comme une alternative au micro-ordinateur pour l'entrée massive d'Internet dans les foyers, le téléviseur devait offrir l'ensemble des fonctions, depuis la consultation d'informations en ligne jusqu'à la navigation sur la Toile en passant par la messagerie électronique. Un clavier sans fil complétait d'ailleurs la traditionnelle télécommande pour la composition d'e-mails.

Aujourd'hui, le pragmatisme l'emporte. L'heure n'est plus à la navigation sur toute la Toile mais à l'accès à un portail dédié de services Internet. L'approche privilégie des applications mettant en valeur le partage d'expériences, un usage propre à la télévision. Les applications individuelles, comme la messagerie électronique, mieux adaptées au micro-ordinateur, sont écartées.

Cette version revue et corrigée de la télévision branchée est déjà une réalité au Japon. Depuis février 2007, des téléviseurs à écran plat se connectent au portail Actvila par l'intermédiaire d'un boîtier compatible ou directement s'ils intègrent ce dernier. Ce portail est proposé par TV Portal Service, une société fondée en juillet 2006 par Hitachi, Matsushita, Sharp, So-net Entertainment, Sony et Toshiba.

Démarré avec des services gratuits d'information en texte et images (météo, trafic routier, plans, cours de Bourse, recettes de cuisine...), il s'est étendu, en septembre 2007, à des services payants de vidéo à la demande (clips vidéo, films, dessins animés...) diffusés aux formats MPeg-2 et H264. Au lieu de se les procurer sur DVD, HD-DVD ou Blu-ray, il devient possible d'acheter des films en ligne en seulement quelques clics devant le petit écran. La plupart des téléviseurs qui sortent sur le marché nippon, offrent d'office cette fonction en se branchant sur la passerelle Internet domestique. Comme une chaîne télé, le portail Actvila est accessible simplement en pressant un bouton sur la télécommande.

Cette nouvelle vague s'étend au-delà du Japon. Au dernier Consumer Electronics Show, Panasonic a introduit Viera PZ850, une gamme de quatre téléviseurs à écran plasma de 46 à 65 pouces intégrant la technologie CAST d'accès simplifié aux services en ligne sur Internet. De son côté, Sharp a dévoilé la technologie Aquos Net, un boîtier qui donne à ses téléviseurs à écran LCD l'accès à une palette de contenu sur le Web, dont un service de diagnostic à distance. Panasonic travaille avec Google pour adapter ses téléviseurs Viera PZ850 aux services de partage de vidéos et photos YouTube et Picasa, tandis que Sharp en fait de même avec Yahoo ! et Sony avec AOL. Pour tous, même objectif : tirer parti de l'explosion du contenu vidéo sur le Net pour le rendre accessible aussi à travers le téléviseur.

L'ESSENTIEL

- L'accès au Web via le téléviseur est une vieille idée explorée sans succès à la fin des années 1990. - Son retour bénéficie aujourd'hui de la banalisation du haut débit et de l'explosion de la vidéo sur le Net.

GOOGLE ÉTEND SA TOILE

- Après les PC, les téléphones mobiles ou encore les navigateurs GPS, le géant de l'Internet veut mettre ses services à la portée de la télévision. En partenariat avec Panasonic, il développe des téléviseurs aptes à se connecter à YouTube et Picasa, deux services de partage de vidéos et images sur le Net qu'il a rachetés et dont le contenu est fourni par les internautes eux-mêmes. Les futurs téléviseurs constituent une adaptation de la gamme Viera PZ850 de postes à écran plasma de Panasonic branchés sur le Web. Leur lancement est prévu au printemps 2008.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0897

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Atos lance un supercalculateur de poche pour mettre le cloud dans l’usine

Atos lance un supercalculateur de poche pour mettre le cloud dans l’usine

Le BullSequana Edge lancé par Atos le 16 mai à Paris est un serveur dédié à l’edge computing. Il est[…]

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Un test pour arbitrer le match entre puces quantiques et supercalculateurs

Un test pour arbitrer le match entre puces quantiques et supercalculateurs

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles