Nous suivre Industrie Techno

Le travail collaboratif simplifié

M. S.

Une jeune société bisontine a mis au point un logiciel de "réunions virtuelles" acceptant tous les documents standards.

Lauréate du concours national 2007 d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, la société Covalia n'a pas usurpé son prix. Créée en juillet 2007 à Besançon (Doubs), cette start-up a mis au point un logiciel original de travail collaboratif. « Il s'agit en fait d'une salle de réunion virtuelle qui met en relation des personnes ayant des compétences complémentaires, travaillant sur le même projet, tout en étant sur des sites distants », explique Jean-Loup Haberbusch, PDG de cette PME de sept personnes. « Notre outil traite des données standards, ce qui fait son originalité. » En effet, complémentaire aux outils de PLM (Product Life Management ou gestion du cycle de vie produit) du marché, la solution de Covalia peut traiter tout type de document en s'affranchissant du format propriétaire. Interactif, le logiciel dispose d'un noyau collaboratif puissant qui permet à chaque participant de voir la même chose. « Doté d'une ergonomie très soignée, le logiciel peut être apprivoisé en seulement dix minutes », ajoute le responsable de Covalia.

La solution coûte 3 500 euros par an en contrat d'abonnement pour un siège. Des sièges ponctuels peuvent être ajoutés pour un coût de 70 euros par unité, voire des sièges illimités, pour un abonnement de 500 euros par an.

Pour le traitement d'images médicales

Le premier utilisateur est une société suisse de dermatologie qui vend un petit appareil de soins. Elle utilise le traitement d'images pour décentraliser l'expertise dermatologique. Le logiciel est également en cours d'exploitation dans la région Franche-Comté pour la télé-expertise neurologique. « Le domaine médical est une cible emblématique pour ce type de solution car il est confronté à des défis de sécurité, de traçabilité et d'historique très forts », constate Jean-Loup Haberbusch. « Mais l'industrie, que nous prospectons actuellement, a les mêmes besoins. »

La société envisage également un partenariat avec les fournisseurs classiques de PLM. Et les spécialistes de Covalia préparent l'avenir avec une nouvelle version du logiciel, en développement actuellement, qui ajoutera des fonctionnalités comme le son. Compatible Windows, le logiciel sera aussi disponible prochainement sur des plates-formes Linux ou sur Mac.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0894

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'architecture novatrice de centrale solaire à concentration de MOSAIC s'apprête à produire ses premiers électrons

L'architecture novatrice de centrale solaire à concentration de MOSAIC s'apprête à produire ses premiers électrons

Le prototype de la centrale solaire à concentration semi-Fresnel, développée dans le cadre du projet européen MOSAIC,[…]

Un Institut de l'aviation durable est annoncé à Toulouse pour accélérer la décarbonation de l'aéro

Un Institut de l'aviation durable est annoncé à Toulouse pour accélérer la décarbonation de l'aéro

Du sucre pour accroître la durée de vie des batteries Lithium-Soufre

Du sucre pour accroître la durée de vie des batteries Lithium-Soufre

Stockage des ENR : Entech se lance en Bourse pour intensifier sa R&D et s'implanter à l'international

Stockage des ENR : Entech se lance en Bourse pour intensifier sa R&D et s'implanter à l'international

Plus d'articles