Nous suivre Industrie Techno

Le thixoformage arrive !

M. S.

Sujets relatifs :

, ,
Le thixoformage arrive !

© D.R.

- Le Crif a installé à Liège une des premières machines de thixoformage en Europe.

Réputé pour ses travaux dans le domaine des matériaux, le Centre de recherche collective de l'industrie technologique (Crif) de Liège (Belgique) a installé un des premiers équipements de thixoformage en Europe. Objectif : faire connaître aux entreprises européennes cette technologie de moulage qui a vu le jour en 1975 et qui met en oeuvre des matériaux à l'état semi-solide. « Très répandu en Asie et en Amérique du Nord, le thixoformage fait ses premiers pas sur le Vieux Continent, remarque Jacques Halleux, responsable du projet. Nous estimons que le procédé connaîtra un développement important comme solution alternative aux méthodes de production classiques telles que la fonderie et le forgeage. »

Pour le spécialiste belge, une des raisons de cette évolution est la demande croissante, principalement dans l' automobile, de pièces légères, à géométries complexes et très proches des cotes finales pour réduire la consommation d'énergie. Mais également de très haute résistance pour prolonger leur durée de vie.

Acquise grâce au fonds européen pour le développement régional (Feder) et ceux de la région wallone, la machine TXH650 M70 du canadien Husky est utilisée par le Crif pour la fabrication de pièces en magnésium. Un matériau qui combine légèreté, rigidité et résistance, ce qui en fait un candidat de choix pour la fabrication des pièces pour l'industrie automobile, l'électronique, l'informatique, la téléphonie, etc. Seul handicap : une mise en oeuvre délicate par les moyens classiques.

Un cycle de fabrication de moins de 30 secondes

Plus efficace et non polluant, le processus de fabrication par thixoformage (dont le coût avoisine celui de la coulée de haute qualité) comporte plusieurs étapes. La machine est alimentée avec des granulés de magnésium qui sont chauffés dans un fourreau jusqu'à un état semi-solide (entre 560 et 600 °C, soit 100 °C de moins que la température de fusion). La matière est rendue thixotrope par le mouvement de cisaillement d'une vis sans fin. Une fois semi-solide, cette matière s'accumule dans une chambre d'où elle est injectée à grande vitesse (en quelques millisecondes) et grande pression (1 000 bars) dans un moule en acier. La machine du Crif a une capacité d'injection de 1,6 kg et une force de fermeture de presse de 650 tonnes. Elle produit des pièces d'un volume maximal de 800 cm3. La durée d'un cycle de fabrication est de moins de 30 secondes.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0874

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

TÉLÉCOMS

Focus

TÉLÉCOMS

La ligne téléphonique en cuivre monte en débitFace à la fibre optique, la traditionnelle ligne téléphonique en cuivre résiste. En combinant six paires[…]

01/04/2009 | AlertesR & D
ÉLECTROMÉNAGER

Focus

ÉLECTROMÉNAGER

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Plus d'articles