Nous suivre Industrie Techno

Le téléphone mobile comme clé de sécurité sur Internet

Ridha Loukil
Le téléphone mobile comme clé de sécurité sur Internet

Faire du téléphone portable une solution sécurisé pour les transactions en ligne.

© DR

Keynectis et Mediscs proposent une solution de sécurisation forte des transactions en ligne résidant dans le terminal de poche le plus banalisé : le téléphone portable.

Pour satisfaire le besoin de sécurité sur Internet et de protection contre le risque d’usurpation d’identité, Keynectis et Mediscs proposent K.Access, une solution d’authentification forte combinant la technologie des certificats électroniques et celle de container sécurisé sur tout support de masse portable doté d’un port USB.

Plus besoin de dispositif spécifique (calculette ou lecteur) à garder sur soi. Plus de problème de distribution et de maintenance. Cette solution de sécurisation des identités et des transactions est rapide à déployer et à mettre en œuvre. Elle est aussi facile à utiliser de partout et à tout instant et à moindre coût selon ses géniteurs.

Mediscs a développé la technologie de container (procédé breveté), tandis que Keynectis gère la fabrication des certificats électroniques. La solution va être commercialisée auprès des banques et entreprises. Le téléphone semble être le support de choix. Et pour cause : c’est le terminal le plus banalisé.

L’utilisateur opte pour un support de son choix : sa clé USB, son iPod, son téléphone portable, etc. Il se connecte à son site en ligne pour lancer la fabrication du container et le chargement du certificat, qui lui servira de carte d’identité électronique, puis choisit son code et obtient ainsi sa clé d’authentification forte. Dès lors, il lui suffit de brancher sa clé sur le port USB d’un ordinateur, de se connecter sur le site de son choix (sa banque en ligne par exemple) et de saisir son code PIN pour être protégé sur toutes les opérations qu’il réalise.

L’utilisateur choisit son support mais aussi le code PIN. En cas de perte ou de vol, l’utilisateur peut à tout moment révoquer ''sa clé'' comme il a l'habitude de le faire en faisant opposition sur sa carte bleue. Il lui suffit alors d’initialiser un nouveau support de son choix où qu’il soit. Les autres contenus du support (images, vidéo, texte...) ne sont pas impactés et aucune trace n’est laissée sur l’ordinateur après utilisation. Si K.Access protège l’identité aujourd’hui, elle peut aussi, demain, permettre de signer électroniquement, de payer en 3DSecure, d’archiver des données en leur conférant une valeur légale, etc. 

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.keynectis.com & http://www.mediscs.com


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Equipé d’une caméra et de capteurs de force, le nouveau robot du MIT apprend rapidement la meilleure façon[…]

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Fake news : ces technologies qui les traquent

Fake news : ces technologies qui les traquent

Cybersécurité, laboratoire de robotique, éolienne… les meilleures innovations de la semaine

Cybersécurité, laboratoire de robotique, éolienne… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles