Nous suivre Industrie Techno

Le stockage de l'hydrogène enfin résolu ?

T. M.
Deux équipes de recherche nord-américaines exploitent astucieusement l'oxydation d'un alliage d'aluminium.

Pour produire de l'hydrogène, le principe est élémentaire : on oxyde un métal avec de l'eau, l'oxygène se fixe dans la "rouille" et l'hydrogène est libéré. Le meilleur candidat à cette réaction est l'aluminium. Ce métal s'oxyde en effet de façon rapide, sans produire trop de chaleur. Le hic, c'est que la couche d'alumine (oxyde d'aluminium) qui se forme tue très rapidement la réaction.

L'entreprise canadienne à Vancouver, Global Hydrofuel, semble avoir résolu le problème. Elle incorpore un catalyseur à l'aluminium, ce qui a pour effet de rendre poreuse la couche oxydée, de laisser l'eau passer et de permettre ainsi à la réaction de se poursuivre jusqu'à oxydation complète de l'alliage.

Une production à la demande

Des chercheurs de l'Université de Purdue (Indiana, États-Unis), encadrés par le professeur Jerry Woodall, travaillent à un procédé semblable, utilisant pour leur part un alliage aluminium-gallium. L'immense intérêt du procédé est que l'hydrogène est produit à la demande, à la quantité nécessaire. Ce qui a bien sûr un impact très favorable sur la sécurité.

Les chercheurs américains songent à équiper un petit véhicule du dispositif, doté d'un moteur à combustion interne - l'hydrogène étant simplement brûlé. Ils estiment qu'une voiture embarquant 80 kg d'alliage et d'eau pourrait effectuer une distance de près de 600 km. Le procédé de Jerry Woodall fait d'ors et déjà l'objet d'une exploitation de licence par une start-up de l'Indiana, AlGalCo LLC.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0896

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Salon Pollutec : Phenix Batteries ambitionne de soutenir le réseau électrique avec des batteries de voiture en fin de vie

Salon Pollutec : Phenix Batteries ambitionne de soutenir le réseau électrique avec des batteries de voiture en fin de vie

Le savoir-faire de la jeune entreprise française Phenix Batteries, filiale du collecteur et recycleur de batteries SNAM groupe, permet de[…]

Trois entreprises interrogées sur quatre ne savent pas quelle quantité de CO2 elles rejettent dans l’atmosphère, d’après une enquête BCG

Trois entreprises interrogées sur quatre ne savent pas quelle quantité de CO2 elles rejettent dans l’atmosphère, d’après une enquête BCG

Pollutec Innovation Awards 2021 : trois technos de l’économie circulaire qui sortent du lot

Pollutec Innovation Awards 2021 : trois technos de l’économie circulaire qui sortent du lot

Qui est la jeune société finlandaise Terrafame qui fournira à Renault le nickel des batteries électriques ?

Qui est la jeune société finlandaise Terrafame qui fournira à Renault le nickel des batteries électriques ?

Plus d'articles