Nous suivre Industrie Techno

abonné

Le soudage par friction compatible avec la grande série

Ludovic Fery

Avec une première utilisation sur la Renault Zoé, pour assembler les bacs de batteries, le soudage par friction (FSW pour Friction stear welding) s’adapte aux grandes cadences. Le principal bénéfice concerne la réduction du temps de cycle par rapport aux autres techniques de soudage, comme le procédé MIG (soudage à l’arc électrique).

« Le FSW permet d’aller jusqu’à trois plus vite que le MIG », a précisé à Industrie & Technologies Aymeric de Monclin, directeur général de la société Tra-c. La PME lyonnaise a contribué, via le sous-traitant Benteler, à l'assemblage des bacs de batteries en alliage aluminium de la Renault Zoé, par la technique de soudage par friction. Le FSW consiste à amener une broche rotative, appelée pion, au contact des deux éléments à assembler. Le[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

Interview

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

L'impression 3D gagne du terrain dans l'industrie. Mais son intégration est inégale entre les différents secteurs.[…]

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Plus d'articles