Nous suivre Industrie Techno

Le soudage par dépôt gagne en précision

M. S.

Sujets relatifs :

, ,
Avec son microscope séparé de l'optique laser, la station de Trumpf améliore la précision du soudage et facilite le travail de l'opérateur.

Première au salon Euromold 2007 de Francfort (Allemagne). Trumpf a présenté une station de soudage par dépôt métallique de fil, compacte (elle n'a besoin que de 1,5 m2 d'espace), ergonomique et très précise. La TruLaser Station 5004 dispose d'une source laser solide TruPulse 156. Son originalité réside dans le microscope stéréo électronique qui, contrairement à d'habitude, est séparé de l'optique laser. L'opérateur peut ainsi adapter aisément à ses besoins et à la taille de la pièce, le système monoculaire du microscope.

Les deux caméras du microscope offrent une vision en 3D complète de la pièce à traiter. Le travail de l'opérateur est facilité car il peut modifier les paramètres du laser qui chauffe le fil de soudure sans quitter la vision au microscope qui sert au positionnement et au contrôle.

Pour la fabrication de composants médicaux

La pièce est fixe et seul le rayon laser bouge pendant la fabrication. Ce qui améliore la précision de l'usinage et autorise le soudage de pièces lourdes.

Le processus de soudage peut être reproduit sur un moniteur (un PC par exemple, équipé en conséquence) et les images transmises automatiquement par les caméras du microscope peuvent ainsi être stockées.

L'unité de contrôle pilote simultanément trois axes linéaires et, en option, un axe rotatif. L'utilisateur peut travailler manuellement grâce à un joystick ou programmer la station par apprentissage. Une des principales applications visées par le constructeur allemand est la fabrication de composants médicaux.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0896

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Fabrication additive : le CNRS et l’institut Jean Lamour ouvrent la voie à l’impression d’aimants permanents complexes

Fabrication additive : le CNRS et l’institut Jean Lamour ouvrent la voie à l’impression d’aimants permanents complexes

Le CNRS et l’institut Jean Lamour de Nancy ont dévoilé le 21 octobre leurs travaux dans le domaine de l’impression 3D[…]

Semi-conducteurs : « Dans les prochaines années, nous allons multiplier par 10 la part de notre chiffre d’affaires réalisée en Europe », pointe Alain Jarre PDG de RECIF Technologies

Semi-conducteurs : « Dans les prochaines années, nous allons multiplier par 10 la part de notre chiffre d’affaires réalisée en Europe », pointe Alain Jarre PDG de RECIF Technologies

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Au salon 3D Print, le concept de l’usine distribuée progresse dans la fabrication additive

Au salon 3D Print, le concept de l’usine distribuée progresse dans la fabrication additive

Plus d'articles