Nous suivre Industrie Techno

Le siège de voitures connecté pour éviter de piquer du nez au volant

Séverine Fontaine

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le siège de voitures connecté pour éviter de piquer du nez au volant

Capteurs intégrés dans le tissu du siège conducteur des voitures

© Nottingham Trent University

S’endormir au volant est l’un des principaux facteurs d’accident de la route. Une équipe de chercheurs britannique a imaginé le tissu d’un siège de voiture bourré de capteurs permettant de détecter les signaux cardiaques qui indique une baisse de vigilance du conducteur.

Intégrés dans le tissu du siège conducteur des voitures, des capteurs électroniques permettront d’avertir l’automobiliste de son manque d’attention au volant. Les professeurs Tilak Dias et William Hurley, du groupe Advanced Textile Research Group de l’Université de Nottingham, vont travailler avec Plessey, une entreprise britannique spécialisée l’électronique, la défense et la télécommunication, pour étudier la possibilité d’intégrer un électrocardiogramme directement dans le tissu des sièges de voiture.

« Plessey a déjà démontré que les signaux cardiaques peuvent être mesurés à l'aide de capteurs capacitifs discrètement montés dans le siège conducteur. Il est maintenant important d'améliorer l'uniformité et la fiabilité des données, de sorte que les capteurs puissent être utilisés pour le but recherché. Ce qui nécessite une nouvelle approche pour la conception des électrodes, et la technologie des conducteurs textiles de l'Université de Nottingham permettent de produire des électrodes robustes pouvant être facilement intégrés dans les sièges d'automobiles » explique le Pr Dias, expert en électro-textiles.

CONTROLE A DISTANCE

Les données permettront d’envoyer une alerte au conducteur pour qu’il s’arrête. Si l’avertissement est ignoré, les informations pourraient être envoyées à des systèmes intégrés, comme le limiteur de vitesse, ou à un centre de contrôle qui agira à distance. Steve Cliff, directeur du développement commercial de Plessey se réjouit : « C’est très excitant de travailler avec l’University de Nottingham sur ce programme. Pour la première fois dans le milieu automobile, il sera possible d’extraire des signaux électro-physiologiques de manière fiable grâce à des capteurs EPIC (Electric Potential Integrated Circuit) sans contact direct avec le corps. » L’objectif de ce nouveau système : réduire le nombre d’accident sur les routes causés par la fatigue au volant. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

L'âge d'or du Lidar

L'âge d'or du Lidar

Trophée du projet industriel : Vanessa picron, l’autonomie pied au plancher

Exclusif

Trophée du projet industriel : Vanessa picron, l’autonomie pied au plancher

Un béton capable de charger les véhicules électriques par induction

Fil d'Intelligence Technologique

Un béton capable de charger les véhicules électriques par induction

Plus d'articles