Nous suivre Industrie Techno

Le sécheur d'air évite les émanations de COV dans une fonderie

Industrie et  Technologies
Cette fonderie, qui a remplacé les enduits alcoolisés par des produits à base d'eau, met en place un sécheur d'air pour réduire plus rapidement l'humidité de ses moules.


La société Fonderie et Mécanique Générale Castelbriantaises (FMGC), située en Loire-Atlantique (44), est spécialisée dans la fabrication de contrepoids en fonte de 500 à 15 000 kg, activité pour laquelle, avec 30 % du marché, elle détient le rang de leader européen avec un tonnage annuel de 90 000 tonnes. Ces contrepoids équipent des engins divers : matériels de BTP, agricoles ou de manutention ; nacelles élévatrices ; quilles de bateaux...

Jusqu'à présent, pour faciliter en aval le démoulage des pièces en fonte, FMGC enduisait chaque empreinte et noyau avant le coulage du métal en fusion, au moyen d'un enduit alcoolisé, lequel en s'évaporant, émettait des composés organiques volatils (COV) dont les effets bien connus sont nocifs pour l'homme et l'environnement.



Un noyau recouvert d'enduit à base d'eau, en cours de séchage à la sortie du tunnel.


Pour éliminer ces émanations de COV, un nouvel enduit à base d'eau lui a été substitué. Certes, ce nouveau produit éliminait les émanations dangereuses, mais restait à régler la question de son temps de séchage devenu plus long du fait même de son caractère non volatil. Comment dans ces conditions ne pas perdre en productivité ?

La solution est arrivée avec Munters, spécialiste de la fourniture d'air sec, qui a équipé FMGC d'un système de déshumidification MDU 2000. L'objectif était de produire un air sec à 70°C ne contenant que de 1 à 5 % d'humidité relative.

En sortie du sécheur, cet air brassé grâce à des ventilateurs, alimente en continu les deux tunnels équipés de tapis sur lesquels circulent les moules enduits de la base aqueuse. A la sortie des tunnels, les moules sont suffisamment secs pour recevoir le métal en fusion.

Avec une capacité installée de 25 000 m3 d'air par heure, le MDU 2000 répond sans problème aux besoins de déshumidification exigés par les 2 lignes de fabrication de FMGC et sa modularité laisse la porte ouverte aux augmentations de capacités de production.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.munters.fr



Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles