Nous suivre Industrie Techno

Le satellite tout électrique

P. P.

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le satellite tout électrique

© ICARE GREM3

LE + : Une durée de vie allongée

Souvent dotés d'un propulseur à propergol pour la mise en orbite et d'un propulseur électrique pour le maintien en poste, les satellites pourraient passer au tout électrique d'ici l'horizon 2020. Pionnier en Europe, Snecma travaille depuis une vingtaine d'années sur un propulseur électrique à effet Hall - ou moteur à plasma stationnaire - dont elle va développer une nouvelle version, le PPS 5000, qui devrait équiper les plates-formes de satellites Eurostar 3000 d'Airbus et Spacebus de Thales. La poussée du propulseur est fournie par l'éjection à très grande vitesse d'ions de xénon qui sont accélérés par un champ électrique et magnétique. L'utilisation de la technologie plasmique à la place de la propulsion chimique permettra un gain de masse significatif du satellite, une augmentation de la durée de vie et une plus grande souplesse d'utilisation.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0971

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles