Nous suivre Industrie Techno

Le satellite Goce de l'Esa perce les secrets du manteau terrestre

Le satellite Goce de l'Esa perce les secrets du manteau terrestre

© ESA - AOES - Medialab

De nouveaux résultats viennent d'être obtenus grâce au satellite Goce (Gravity Field and Steady-State Ocean Circulation Explorer), de l'Agence spatiale européenne. Ce concentré de technologies sur lequel avait collaboré un consortium industriel de 45 entreprises européennes, a été lancé en mars 2009 pour étudier le champ gravitationnel de la Terre. Il a achevé sa mission et s'est désintégré le 11 novembre 2013, mais les résultats de ses mesures alimentent encore de nouvelles études. Dernière en date, une carte de de la densité du manteau terrestre.

Victoire posthume pour Goce ! Ce satellite de pointe de l'Esa, 1100 kg pour 5 m de long et qui a passé les 4 ans de sa mission en orbite basse (environ 260 km), a été le premier  à utiliser la gravimétrie pour mesurer le champ gravitationnel terrestre avant sa désorbitation il y a deux mois.

Comme le rapporte la BBC, une nouvelle étude basée sur ses mesures vient d'être publiée dans Nature Geoscience. Elle apporte un regard neuf sur le manteau terrestre. Les chercheurs ont en effet créé une carte des anomalies des gradients gravitationnels à altitude satellitaire, puis l'ont analysée pour montrer que ces gradients permettent de représenter la géométrie de la densité du manteau jusqu'à mi-profondeur.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

SpaceX passe avec succès le test en vol d’évacuation d’urgence de Crew Dragon

SpaceX passe avec succès le test en vol d’évacuation d’urgence de Crew Dragon

Dimanche 19 janvier, SpaceX a réalisé avec succès le test en vol d'évacuation d'urgence de sa capsule Crew Dragon.[…]

20/01/2020 | SpatialNasa
Pour bien commencer la semaine : La France se lance dans la course au quantique

Pour bien commencer la semaine : La France se lance dans la course au quantique

SpaceX porte à 180 le nombre de satellites Starlink en orbite... et creuse l'écart avec OneWeb

SpaceX porte à 180 le nombre de satellites Starlink en orbite... et creuse l'écart avec OneWeb

[L'année 2019 en technos] Top départ pour les constellations de OneWeb et SpaceX

[L'année 2019 en technos] Top départ pour les constellations de OneWeb et SpaceX

Plus d'articles