Nous suivre Industrie Techno

Le salon Hyvolution s’ouvre dans un climat de ferveur envers l’hydrogène

Xavier Boivinet
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le salon Hyvolution s’ouvre dans un climat de ferveur envers l’hydrogène

L'hydrogène a déjà gagné le ferroviaire avec Alstom.

© Alstom/Design & Styling

Hyvolution, le salon dédié à l’hydrogène ouvre ce mardi 4 février au Parc floral de Paris pour deux jours. Près de deux fois plus d'exposants que lors de la précédente édition, en 2018, sont présents, témoignant de l'accélération des développements industriels autour de l'hydrogène, que ce soit pour l'énergie, la mobilité ou l'industrie.

Face à l’accélération que connait la filière hydrogène depuis quelques mois, le salon Hyvolution change d’échelle. Organisé en partenariat avec l’Association française pour l’hydrogène et les piles à combustible (Afhypac) au Parc Floral de Paris, il aspire à devenir « l’événement hydrogène de référence en France pour l’énergie, l’industrie et la mobilité ». Alors que 800 visiteurs avaient été accueillis lors de la dernière édition en 2018, 1 200 sont attendus cette année. Côté exposants, 100 entreprises seront présentes contre 60 en 2018.

Depuis l’annonce du plan hydrogène en juin 2018, les solutions hydrogène foisonnent pour décarboner une multitude de secteurs d’activités. Qu’il s’agisse de la mobilité lourde avec les trains ou les bus à hydrogène, de l’usage du gaz naturel en insérant de l’hydrogène dans le réseau, ou de l’industrie.

Des usines de piles à combustible ont également été annoncées en France ces derniers mois : que ce soit pour des piles à forte puissance pour le stockage stationnaire avec Hydrogène de France à Bordeaux, ou d'autres moins puissantes pour la mobilité à Lyon avec Faurecia et Michelin unis à travers Symbio.

Longtemps annoncé, l’essor de l’hydrogène comme vecteur énergétique semble donc se concrétiser à la faveur de la transition énergétique. Comme nous le montrions dans notre dossier en mai 2019, le gaz léger devra toutefois verdir sa production et réduire ses coûts en passant à l’échelle industrielle. Depuis, certains se sont lancés : en janvier dernier, la jeune entreprise nantaise Lhyfe a annoncé son intention de produire industriellement de l’hydrogène par électrolyse à partir d’énergie éolienne dès 2021.

Pour aller plus loin :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Plan hydrogène : l’Europe vise une production de masse et décarbonée dès 2030

Plan hydrogène : l’Europe vise une production de masse et décarbonée dès 2030

La Commission européenne a présenté le 8 juillet un plan stratégique pour l’hydrogène. Le but est de[…]

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Lhyfe avance vers un hydrogène vert produit en mer avec trois partenariats R&D

Lhyfe avance vers un hydrogène vert produit en mer avec trois partenariats R&D

Kallista Energy va déployer 80 stations de recharge électrique à forte puissance sur les autoroutes de France d’ici 2024

Kallista Energy va déployer 80 stations de recharge électrique à forte puissance sur les autoroutes de France d’ici 2024

Plus d'articles