Nous suivre Industrie Techno

Le roboticien québécois AV&R se diversifie et part à la conquête du marché français

Kevin Poireault

Sujets relatifs :

, ,
Le roboticien québécois AV&R se diversifie et part à la conquête du marché français

© AV&R

L’annonce d’un partenariat avec l’américain 3M et l’inauguration d’un laboratoire commun ce 29 octobre est l’occasion pour la spécialiste québécoise de la robotique de finition et d’inspection, AV&R, de confier à Industrie & Technologies ses projets pour l’avenir. Le coup d’arrêt que connait son secteur de prédilection, l’aéronautique, pourrait permettre à la société de se diversifier.

C’est un grand jour pour AV&R. Ce 29 octobre, le spécialiste québécois des systèmes robotisés de finition de surfaces (profilage, polissage, ébavurage, lissage) et d’inspection visuelle inaugure, en direct sur YouTube, le tout premier laboratoire du géant américain 3M, leader mondial des produits abrasifs, dans ses locaux de Saint-Bruno-de-Montarville, à 25 km de Montréal.

L’occasion pour  Jean-François Dupont, PDG de cette grosse PME de 70 employés, d’évoquer ses ambitions pour l’avenir. Incontournable dans l’aéronautique et dans l’orthopédique en Amérique du Nord, AV&R ne cache pas son désir de conquérir le marché européen : « AV&R exporte déjà ses systèmes dans 17 pays, dont l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie, l’Irlande et la France – avec Safran, notamment. Nous avons un employé basé en France, à Toulouse, et nous discutons beaucoup avec différents partenaires pour renforcer notre présence dans le pays mais la pandémie a sérieusement ralenti les choses », indique Jean-François Dupont.

Un marché français fragmenté

L’un des buts affichés : accélérer les ventes dans le secteur orthopédique pour combler la crise de l’aéronautique, qui représentait 80% de son chiffre d’affaires en début d’année – et devrait tomber à 60% en fin d’année. « Mais le marché français est beaucoup plus fragmenté qu’en Amérique du Nord », admet le PDG.

L’entreprise canadienne compte aussi sur son nouveau partenariat avec 3M pour développer de nouvelles technologies de finition – « une nouvelle application de polissage de surface en bois, par exemple », illustre Jean-François Dupont – afin de conquérir d’autres secteurs. Le roboticien peaufine actuellement sa stratégie commerciale : AV&R veut compléter sa gamme de cabines robotisées haute performance (BF-X 200-i, BF-X 200-c, BF-X 800…), conçu pour ses clients exigeants de l'aéronautique, par des « solutions plus flexibles, plus faciles d’utilisation et plus abordables, pour différents types de matériaux (bois, fil de verre, composite…) »,  égrène le PDG. L'objectif : adresser une offre directement aux PME, positionnées sur des segments de marché jusque là délaissés par le roboticien. De quoi lui offrir un nouveau levier de croissance.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Trois projets de l’IRT SystemX pour optimiser la fabrication additive

Trois projets de l’IRT SystemX pour optimiser la fabrication additive

Lors d'un webinaire organisé le 25 novembre, l'IRT SystemX a présenté plusieurs projets menés avec des partenaires[…]

Thermoformeuses et ensacheuses font passer les emballages au vert

Thermoformeuses et ensacheuses font passer les emballages au vert

L’usinage 4.0, un défi technique qui reste à relever

L’usinage 4.0, un défi technique qui reste à relever

FormNext 2020: « Une édition a minima, qui recentre la fabrication additive sur des applications clés  », selon Jean-Daniel Penot, de France Additive.

FormNext 2020: « Une édition a minima, qui recentre la fabrication additive sur des applications clés », selon Jean-Daniel Penot, de France Additive.

Plus d'articles