Nous suivre Industrie Techno

Le robot s'adapte à toutes presses plieuses

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Starmatik s'est associé à Fanuc Robotics pour développer une solution de robotisation de presse plieuse. Gasparini, Amada, Mengele, LVD ou encore Trumpf l'ont déjà adaptée à leurs machines.

Le pliage de tôles est un exercice fastidieux et répétitif. Mais sa robotisation n'est pas simple. Si les robots peuvent facilement charger et décharger une plaque de tôle d'une presse plieuse, la manipulation d'une tôle souple pendant le pliage est délicate.

L'italien Starmatik s'est associé à Fanuc Robotics pour développer une solution permettant de robotiser n'importe quelle presse plieuse. Il suffit d'intégrer à la presse plieuse un codeur Fanuc et une interface de communication avec le robot.

Un logiciel permet aux opérateurs de programmer l'opération au pied de la machine. Il leur suffit d'introduire les dimensions de la pièce, la position et la taille des couteaux de pliage, les paramètres de pliage... et le tour est joué.

Le robot saisit la tôle à plier mais ne se contente pas de la placer sur la presse plieuse. 'Le système de préhension suit le mouvement de la pièce tout au long du pliage. La position de la lame est transmise 26 fois par seconde au robot. Le robot suit le mouvement circulaire de la tôle et ne s'en détache jamais. Nous avons d'ailleurs choisi les robots Fanuc car il est possible de les asservir à la vitesse et à la position de la presse et de réaliser un tracking circulaire de la pièce. Ce qui assure la qualité du pliage et une bonne répétabilité des opérations', explique Stefano Fava de Starmatik Automazioni.

La cadence des opérations est augmentée de 10 à 15% car avec les robots la vitesse de déplacement des couteaux atteint 20 mm/s alors qu'elle est limitée à 10 mm/s en mode manuel pour des raisons de sécurité.

Cette solution peut s'adapter à toute machine existante et être associée à n'importe quel robot Fanuc. En Italie, Starmatik a déjà adapté cette solution robotique aux machines de constructeurs tels que Gasparini, Amada, Mengele, LVD ou encore Trumpf.

Sur le terrain, le robot est déjà associé aux presses plieuses pour plier des tôles aussi petites que 40 mm x 250 mm et jusqu'à des tailles atteignant 5,5 m x 1,3 m pour 145 kg !

Lorsque les dimensions de la pièce l'exigent deux robots peuvent être mis à contribution.

Youssef Belgnaoui

Pour en savoir plus : une photo de la solution robotique Fanuc associée à une presse plieuse Gasparini sur le site de Starmatik (texte en italien) à
http://paginegialle.virgilio.it/pg/cgi/pgms.cgi?ct=3&cc=319151081&cl=1&vcc=001084100&cb=0

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Nvidia ouvre un laboratoire de recherche en robotique

Lu sur le web

Nvidia ouvre un laboratoire de recherche en robotique

Nvidia vient d'ouvrir un laboratoire de robotique en Californie pour développer les capacités cognitives des robots collaboratifs.[…]

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

[Meilleures technos de l'année] L'envol des drones bio-inspirés

[Meilleures technos de l'année] L'envol des drones bio-inspirés

Plus d'articles