Nous suivre Industrie Techno

Le robot passe derrière la caméra

Jean-François Preveraud
Le robot passe derrière la caméra

Utiliser le numérique pour ouvrir le spectacle vivant à de nouvelles formes d'expression

© DR

Un studio américain développe une plate-forme logicielle et matérielle permettant d’utiliser des robots industriels à des fins de spectacle. Un détournement de la technologie brillamment illustré par une vidéo, mêlant robotique et projections de mapping 3D sur des surfaces en mouvement.

Bot & Dolly est un studio de design, doublé d’un bureau d’études en ingénierie qui s’est spécialisé dans l'automatisation, la robotique et le cinéma. Il y développe pour ses propres besoins, mais aussi pour d’autres sociétés de production, des logiciels de commande de mouvements permettant un contrôle précis et expressif de robots industriels 6 axes. Ces robots servent notamment à déplacer les caméras au cœur de l’action, voire à participer à des effets spéciaux. Bot & Dolly va même jusqu’à l’intégration de robots sur des systèmes de travelling et propose ainsi deux systèmes, Iris et Scout.

 

                                 Une vidéo emprunte de poésie sur fond de technologie

Afin de montrer son savoir-faire et les performances de ses systèmes, Bot & Dolly vient de mettre en ligne la vidéo “Box” qui explore la synthèse des espaces réels et numériques en utilisant la projection de mapping 3D sur des surfaces mises en mouvement par un système Iris. L’acteur, réel, y joue aux côtés des robots, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives au spectacle vivant en apportant de nouveaux genres d'expression.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.botndolly.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Power cobots » et robots mobiles, Stäubli renforce ses solutions dédiées à l’usine intelligente

« Power cobots » et robots mobiles, Stäubli renforce ses solutions dédiées à l’usine intelligente

En amont de ses journées de l’innovation, Stäubli a présenté de nouvelles solutions pour l’usine 4.0. Le[…]

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Fil d'Intelligence Technologique

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

Plus d'articles