Nous suivre Industrie Techno

abonné

Le risque sous contrôle

La rédaction
De l'évaluation de base à l'optimisation du pilotage sécurisé d'un process industriel, en tenant compte en temps réel de l'enchaînement de multiples petites pannes, la maîtrise des risques est au coeur de toutes les activités industrielles. Une technique que doivent maîtriser tous les ingénieurs, qu'ils soient concepteurs ou exploitants d'équipements.

Les activités de production de biens et de services génèrent de nombreux risques pour l'homme, pour l'environnement et pour l'entreprise qui les réalise. Ces activités peuvent elles-mêmes être l'objet de risques liés aux acteurs économiques, à l'environnement naturel ou industriel, à la technologie ou aux communications informatiques, entre autres. Ces menaces doivent être maîtrisées pour des raisons éthiques, réglementaires et économiques. Une bonne maîtrise des risques est incontournable pour être capable de produire des biens ou des services de qualité et avec une haute disponibilité.

C'est l'objet de la gestion ou du management des risques. Celle-ci consiste à identifier, analyser, évaluer et hiérarchiser les risques, leurs conséquences et la probabilité de leur survenue, et à définir la stratégie à adopter en conséquence. À savoir : les accepter ou les tolérer, les éliminer, les réduire, les transférer ou les répartir sur plusieurs acteurs. Ce processus, régi par la norme ISO 31 000, est parfois complexe et doit être réalisé en optimisant les ressources de l'entreprise. Au-delà de la maîtrise des risques, les informations qu'il permet de rassembler pourraient être exploitées pour améliorer la gestion des activités de production, que ce soit en permettant une meilleure surveillance des dérives ou un diagnostic des éventuels problèmes.

1. DÉFINITIONS : Caractériser les menaces et leurs conséquences

La norme ISO 31 000 définit le risque comme l'effet de l'incertitude sur les objectifs. Elle précise qu'un effet est un écart, positif ou négatif, par rapport à une attente. Elle détaille les différents aspects des objectifs : par exemple les buts financiers, de santé et de sécurité, ou environnementaux et les différents niveaux susceptibles d'être concernés (niveau stratégique, niveau d'un projet, d'un produit, d'un processus ou d'un organisme tout entier). Elle indique enfin qu'un risque est souvent caractérisé en référence à des événements et des conséquences potentiels, ou à une combinaison des deux.

Dans le cadre de l'approche de l'ingénieur, cette définition est souvent reformulée en définissant le risque comme la combinaison de la probabilité d'occurrence d'un dommage et de sa gravité. Pour être plus précis, on peut caractériser un risque par un ensemble de scénarios S ayant une certaine vraisemblance V et pouvant entraîner des conséquences C ayant une certaine gravité G.

Un risque se manifeste par des dommages, créés par une source de danger. Une machine tournante ou un produit corrosif sont par exemple des sources de danger pour un opérateur. La même machine, mal réglée, peut créer des dommages sur la qualité de production et est une source de danger pour le produit. Cette source peut générer des phénomènes plus ou moins importants, caractérisés par leur intensité.

Lorsqu'on réalise une analyse des risques, on cherche à savoir si la présence d'un danger entraîne l'apparition d'un risque. La ou les situations spécifiques dans lesquelles l'apparition des dommages est possible sont appelées situations dangereuses. Dans l'exemple d'une machine tournante, une telle situation pourra être une intervention pour un réglage.

Lorsque la source de danger libère son potentiel de danger, elle crée des dommages sur des éléments que l'on souhaite préserver. Ces éléments sont appelés enjeux ou cibles. Si les cibles sont humaines, les dommages sont alors des blessures, des décès, des maladies chroniques ou un mal-être, entre autres. Si elles sont environnementales, le dommage concerne leur destruction ou leur pollution. Si ce sont des biens immobiliers ou des installations industrielles, ils peuvent être plus ou moins dégradés, ou temporairement inutilisables. Si ce sont des équipements ou du matériel, ils peuvent être endommagés ou perdus. Si ce sont des actifs financiers, ils peuvent perdre leur valeur.

Les cibles sont caractérisées par leur importance et leur vulnérabilité. Une cible peut être représentée par un facteur de proportionnalité ou plus généralement une fonction entre les effets auxquels elle est exposée et les dommages qu'elle subit.

La résilience d'une cible peut être définie comme la capacité intrinsèque d'un système à adapter son fonctionnement avant, pendant, ou à la suite de variations ou de perturbations, de manière à pouvoir continuer à opérer, et ceci à la fois dans des conditions prévues et imprévues. Cette définition englobe la notion de robustesse d'un système, et y ajoute un aspect concernant l'adaptation du système à de nouvelles conditions. Implicitement, elle concerne les perturbations importantes modifiant la configuration ou la structure du système.

2. QUANTIFICATION : Mesurer les risques et leur vraisemblance

Pour mesurer l'importance d'un risque, on utilise deux types d'informations : la vraisemblance de son occurrence et la gravité de ses conséquences. En général, la vraisemblance de l'occurrence est[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0964

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

Nettoyer proprement les pièces mécaniques

Nettoyer proprement les pièces mécaniques

Les procédés de nettoyage des pièces mécaniques connaissent de fortes évolutions. Les perfectionnements liés à l'amélioration des intrants classiques[…]

La projection dynamique par gaz froid, ou « cold spray »

La projection dynamique par gaz froid, ou « cold spray »

De la particule de poudre à la pièce industrielle

De la particule de poudre à la pièce industrielle

POUR ALLER PLUS LOIN

POUR ALLER PLUS LOIN

Plus d'articles