Nous suivre Industrie Techno

Le rendement des turbines à gaz atteint des sommets

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Las Vegas, 9-11 décembre. Au salon Power-Gen 2003, General Electric a annoncé la turbine à gaz la plus performante au monde dans sa catégorie.

Jamais les différentes équipes de conception et de  fabrication du groupe General Electric n’auront aussi bien travaillé en commun pour sortir un produit. Mais quel produit ! Avec 46% d’efficacité en cycle simple, soit 10 points de plus que la LM6000, la turbine à gaz LMS100, d’une puissance de 100 MW, affiche le meilleur rendement de l’industrie dans sa catégorie. En cycle combiné, l’efficacité grimpe même à 54 %.

Ces résultats s’expliquent en partie par la mise en œuvre, au sein de la section de compression, d’une technologie de réfrigération de l’air jamais exploitée jusque là dans un produit industriel. La LMS 100 est par ailleurs dotée de caractéristiques que ne proposent pas les autres turbines à gaz de 80 à 160 MW : haut niveau d’efficacité à mi-régime, capacité de recyclage sans augmentation des coûts de maintenance, faible taux de défaillance (même par fortes chaleurs) et, enfin, conception modulaire de nature à faciliter les opérations de maintenance et à garantir un haut niveau de disponibilité.

La turbine atteint son niveau de puissance optimal en 10 minutes. A 50 % de la plage de réglage, l’efficacité est de 40 %, niveau supérieur à celui de la plupart des turbines pour le plein régime. « Ce programme est le premier de l’histoire de General Electric pour lequel autant d’entités du groupe ont apporté non seulement leur expertise au cours du développement, mais participé à la conception, à la fabrication, à l’approvisionnement, au montage et aux essais », commente David Calhoun, PDG de GE Aircraft Engines.

C’est l’activité Industrial Aeroderivative de GE Aircraft Engines (GEAE), à Evendale (Ohio), qui a dirigé les opérations. Elle a conçu le moteur principal, son système de commande et le bâti intermédiaire. L’activité Gas Turbine Technology de GE Power Systems (GEPS), Greenville (Caroline du Sud), a pour sa part mis au point le compresseur basse pression, les conduits d’entrée et de sortie, l’arbre arrière de la turbine de travail et le diffuseur/collecteur d’échappement. GE Aero Energy à Houston (Texas), s’est chargé du châssis moteur, de l’enveloppe du système, du logiciel de pilotage et des dispositifs de support auxiliaires. GE Industrial Systems, enfin, a fourni le système de commande globale, tandis que le centre de recherche mondial du groupe a conduit les essais de combustion et fournit son expertise technique.

Les essais de développement débuteront en mai 2004, la disponibilité commerciale étant prévue pour le second semestre 2005.

Jean-Charles Guézel

Pour en savoir plus
www.ge.com

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles