Nous suivre Industrie Techno

Le pylône de l'A380 ouvre le marché chinois

Thierry Mahé

Sujets relatifs :

,
Le pylône de l'A380 ouvre le marché chinois

Le pylône supporte les commandes des réacteurs. Piéce du cokpit solidaire de la carlingue, il subit la fatigue de la structure.

© DR

- Partenaire d'études d'Airbus, la PME voit tomber dans son escarcelle des commandes en provenance de Chine.

Jean-Pierre Razat, le PDG de Mecahers ne regrette pas son choix : « J'ai 65 ans, l'âge où l'on rêve d'une retraite paisible. Moi, je me lance dans l'aventure ! » En effet, l'industriel a signé le contrat que lui offrait Airbus Industrie pour livrer le pylône de l'A380, une pièce clé du cockpit. À des conditions totalement inédites. Le sous-traitant devra concevoir la pièce qu'il produira pour l'avionneur. Et assumer, en sus, le risque de l'investissement, humain comme machine, l'achat des matières premières comme le coût de l'outillage. Et aussi concéder une baisse des prix constante, tout au long de la vie en production.

En bref, Mecahers a accepté le partage des risques prôné par Airbus Industrie. L'ardoise est lourde : « Entre l'A380 et le Falcon 7X, nous avons investi 1,5 million de dollars. » De fait, la PME a dû se rapprocher de bureaux d'études, mais aussi gonfler sa propre capacité de conception avec trois ingénieurs, aidés de quatre postes de CAO Catia.

Quinze ou vingt ans de livraisons assurés

Ce pari a ouvert à l'industriel toulousain un contrat chez Dassault Aviation. Mieux, une large fenêtre vers le marché chinois. En 2004, Mecahers a ainsi signé pour la conception et la livraison du pylône de l'ARJ 21 (Advanced Regional Jet, conçu pour voler en 2007) de China Aviation Industry Corporation. Dans le même temps, la PME s'octroyait l'étude et la réalisation de la dérive inférieure du Falcon 7X de Dassault, pour le compte de Latécoère. Bonus : l'industriel se voit aussi confier la sous-traitance de pièces mécaniques des portes pour l'A300... auprès du chinois XAC Group, fournisseur d'Airbus.

« Il est clair que ces contrats doivent beaucoup au renforcement de notre partenariat avec Airbus. » Et dans le cas de l'ARJ 21, la société toulousaine n'a rien moins comme partenaire que Sagem, maintenant fondu avec Snecma dans la holding Safran.

Dans tous les cas, bien sûr, il s'agit de livrer ces pièces pendant toute la durée de vie de l'appareil, c'est-à-dire quinze ou vingt ans. Sachant qu'Airbus prévoit désormais l'assemblage de 600 appareils de type A 380, que Dassault en envisage 400 environ et que le consortium chinois table sur 150.

Au fait, un pylône, c'est quoi au juste ? C'est la partie centrale du cockpit, qui sépare le commandant de bord de son copilote. Une pièce de 120 x 60 x 70 cm, pour l'A380, extrêmement légère et compacte, conçue dans l'optique d'une grande ergonomie. Elle supporte les commandes des quatre réacteurs et d'autres éléments d'avionique. La pièce, solidaire de la carlingue, subit la fatigue de la structure. D'où l'usage intensif de calculs de résistance des matériaux. Composée pour l'essentiel d'alliage d'aluminium, elle est aujourd'hui "moussée", pour le confort des pilotes. « Une des rares opérations que nous sous-traitons sur Toulouse », précise Jean-Pierre Razat.

L'étude, lancée fin 2001, a duré deux ans. La pièce est fabriquée (à terme, de 4 à 8 pièces/mois) dans les usines de Mecahers puis livrée à Airbus, qui l'équipe et la monte.

La tentation va être forte pour Mecahers de conforter sa position dominante sur le marché de cette pièce noble qu'est le pylône. Jean-Pierre Razat confirme : « Et pas seulement chez Airbus ! Nous nous inspirerions en cela de la stratégie de Latécoère, qui est devenu un grand spécialiste des portes, jusqu'à prendre le marché du Boeing 780... » Pérennité oblige, Mecahers s'est dotée d'un directoire et d'un conseil de surveillance.

L'ENTREPRISE

- Implantée à Toulouse (Haute-Garonne) - 100 personnes - 12 millions d'euros de chiffre d'affaires (avec Mecahers Maintenance) POINT FORT UNE LARGE PALETTE DE MÉTIERS : MÉCANIQUE DE PRÉCISION, COMPOSITES, TÔLERIE D'ALUMINIUM, PEINTURE...

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0868

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies