Nous suivre Industrie Techno

Le projet, la meilleure formation pour les élèves designers

MAXIME AMIOT

Sujets relatifs :

,
En imposant aux apprentis designers de mener à bien un ou plusieurs projets dans une seule année, les établissements espèrent familiariser leurs étudiants avec les exigences de leur futur métier. L'initiative leur permet également de découvrir les réalités du travail en équipe.

Chaque année, c'est le même rituel. Avant de partir en vacances ou en stage, les étudiants des écoles de design s'activent pour boucler leur projet de fin d'année. Une étape incontournable dans ces cursus où la pratique l'emporte sur la théorie. « Il est indispensable de se confronter régulièrement au réel. C'est une des finalités de notre métier, qui se nourrit avant tout de réalisations concrètes », rappelle Olivier Hirt, responsable de l'enseignement à l'École nationale supérieure de création industrielle (Ensci). Au sein de l'école, l'étudiant doit opter tous les six mois pour un "atelier projet", qui l'occupe durant la moitié de son emploi du temps.

Une voiture 100 % électrique pour les 24 Heures du Mans

Proposées tantôt par des enseignants, tantôt par des industriels, ces missions se veulent les plus réalistes possibles. Cinq élèves de l'Institut supérieur de design (ISD) de Valenciennes viennent d'achever un projet pour le compte de Green GT, un constructeur suisse de voitures de course. L'objectif : concevoir le design d'une voiture 100 % électrique, destinée à courir les 24 Heures du Mans d'ici à quelques années. Après un séjour de trois jours en Suisse, les étudiants - de différentes promotions - se sont plongés dans l'univers de la course (histoire, ambiance, public...), puis ont multiplié les échanges avec les ingénieurs de la société pour mieux comprendre l'architecture spécifique de la voiture (encombrement des batteries, répartition des deux moteurs autour du cockpit...). Au final, la modélisation 3D est originale : des ouvertures ont été pratiquées à l'avant et à l'arrière de la carrosserie, pour que les moteurs soient visibles de l'extérieur. De même, les étudiants ont ajouté quatre aérofreins, rappelant la force du vent. « Nous avons voulu mettre en avant les composants écologiques, tout en gardant une structure aérodynamique pour respecter la passion des fans », relève Thomas Clavet, l'un des concepteurs du projet.

Sociologie, dessin, travail sur matériaux, marketing, modélisation en 3D... L'éventail des compétences exigées des apprentis designers est très large. Les jeunes découvrent la réalité du travail en équipe et apprennent à répondre aux demandes de leurs clients, séduits par cette main-d'oeuvre compétente et bon marché. « Nos étudiants apportent de la fraîcheur aux entreprises : ils ont souvent des idées neuves, audacieuses et non formatées », relève Gérard Vallin, directeur adjoint de l'Esag Penninghen, dont les étudiants de dernière année réalisent un projet de fin d'études. De même, les missions réalisées peuvent amener certaines entreprises à découvrir les problématiques de design, qu'elles n'intégraient pas forcément jusqu'ici.

Pour mener à bien leur mission, les élèves peuvent compter sur les ressources pédagogiques de leur établissement. Au sein de l'ISD, les étudiants rencontrent chaque semaine leur directeur de projet (un designer professionnel) pour faire un point d'étape. Ils peuvent également profiter du parc informatique pour leurs modélisations en 3D, et de machines de stéréolytographie pour fabriquer les maquettes. Même démarche au sein de l'Ensci, où les élèves disposent d'un local dédié pour se retrouver et ont accès à différents ateliers : métal, bois, plastique, nouvelles technologies, studios matériau, son, photo, arts plastiques... Sans compter que l'école est ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. « Les étudiants investissent largement leur temps personnel : ils ont soif de prouver leurs capacités », se réjouit Olivier Hirt. Le propre d'un métier passion.

L'ISD Valenciennes joue la carte du travail en groupe

Contenu - Les étudiants mènent un projet chaque semestre, sur des sujets soit imaginés par leurs professeurs, soit proposés par des industriels. Les missions sont variées : design d'une botte en matériaux naturels, conception d'une maison sur l'eau, développement d'une voiture de course électrique... Mixité - Constitués par affinités, les groupes doivent mixer les promotions de l'école. « Les élèves découvrent la réalité du travail en équipe, dans lequel les compétences sont inégales. Cela responsabilise aussi les plus âgés qui encadrent les plus jeunes », explique Rémy Constantin, le responsable pédagogique. Accompagnement - Les étudiants rencontrent chaque semaine leur directeur de projet (un designer professionnel) pour faire un point d'étape. Ils disposent également de machines de stéréolytographie pour fabriquer leurs maquettes.

Un catamaran écologique

« Je travaille sur la refonte du design de Voguéo, la navette fluviale sur la Seine, à Paris. Mis en service en 2008 par le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), les bateaux souffrent d'un manque d'identité visuelle. Je me suis plongée dans l'histoire de la Seine, j'ai décortiqué le design des navettes à l'étranger (comme le vaporetto à Venise...), je me suis documentée sur les caractéristiques techniques des bateaux fluviaux. Je propose au Stif de se doter d'un catamaran écologique de 20 mètres, équipé de moteurs électriques et d'une coque en composite de lin, plutôt qu'en fibre de verre. J'ai travaillé sur l'accessibilité au public (accueil des vélos) et sur la forme générale : la navette ne ressemble pas à un bateau mais à un couloir infini, d'une forme allongée et dynamique. »

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0913

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

LES 3 DIMENSIONS DE Marc Bertin RESPONSABLE DE L'INNOVATION CHEZ OBERTHUR TECHNOLOGIES

LES 3 DIMENSIONS DE Marc Bertin RESPONSABLE DE L'INNOVATION CHEZ OBERTHUR TECHNOLOGIES

De la carte à puce au e-commerce, de la Silicon Valley à Paris, des start-up aux géants industriels... Marc Bertin a roulé sa bosse avant de prendre[…]

01/11/2012 |
LES 3DIMENSIONS de Alexandre Guichard

LES 3DIMENSIONS de Alexandre Guichard

LES 3 DIMENSIONS DE Jérôme Frantz DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANTZ ELECTROLYSE

LES 3 DIMENSIONS DE Jérôme Frantz DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANTZ ELECTROLYSE

LES 3DIMENSIONS DE Pascal Mauberger, PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE McPHY

LES 3DIMENSIONS DE Pascal Mauberger, PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE McPHY

Plus d'articles