Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Le Prix Pierre Potier récompense les innovations pour une chimie verte

Philippe Passebon
Le Prix Pierre Potier récompense les innovations pour une chimie verte

Les lauréats du prix Pierre Potier

Le Prix de l’innovation Pierre Potier & ChemStart’Up 2013 a été remis le mardi 10 septembre par la Fédération française pour les sciences de la chimie (FFC) et l’Union des industries chimiques (UIC). C’est la huitième édition du prix, qui récompense les produits et les procédés chimiques innovants qui contribuent au respect de l’environnement et à la protection de la santé publique. Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg était là pour remettre les trophées aux entreprises lauréates.

Créé en 2006 par le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, le prix Pierre Potier met sur le devant de la scène les innovations de l’industrie chimique en faveur du développement durable. Les récompenses sont décernées en vertu de : la conception, fabrication et commercialisation de produits plus respectueux de l’environnement; l’utilisation raisonnée des ressources renouvelables au service de procédés chimiques; des projets destinés à l’amélioration de l’environnement grâce à l’utilisation des technologies et produits de la chimie ; et enfin de la création d’entreprises dont les technologies relèvent des principes de la chimie verte.

Catégorie produit, Arkema remporte le trophée. Le Rilsan Haute Température que l’entreprise a développé est un polymère de haute performance issu de matières premières végétales. En remplaçant le métal ou le caoutchouc sous le capot moteur, le produit permet de gagner du poids et d’ainsi réduire la consommation de carburant et les émissions de CO2.

Innovation à découvrir en vidéo :

 

Catégorie procédé, le trophée a été remis Diverchim, une société de recherche et de production en synthèse organique pour les industries pharmaceutiques et cosmétiques. L’entreprise a breveté un procédé de synthèse de motifs cyclopropanes fonctionnalisés, utilisés dans de nombreux médicaments et molécules à visée thérapeutique. Associé à une gamme de réactifs, le procédé permet d’introduire facilement les motifs dans des molécules complexes et facilite leur utilisation sans précaution particulières au laboratoire comme dans l’industrie, constituant ainsi une avancée technologique notable.

 

Catégorie procédé également, une médaille a été décernée à BASF pour un processus de mise en peinture des caisses automobiles en phase aqueuse. La première génération du processus, qui date de cinq ans, consistait à remplacer la couche d’apprêt et sa cuisson dans des étuves par deux couches de faibles épaisseurs, appliquées sans séchage intermédiaire. Grâce à une modification du séquençage des couches et l’optimisation de la formulation de la couche de protection, la seconde génération du processus, récompensée par la médaille, corrige les défauts de qualité du procédé pour l’étendre au segment moyen et supérieur des véhicules. La gamme de peinture est en cours de déploiement industriel sur un des sites chinois de PSA Peugeot Citroën, qui réfléchit à développer la technologie sur les lignes françaises. 

 

Une médaille a également été décernée à Seppic dans la catégorie produit pour l’hydrotope d’origine végétale que la filiale d’Air liquide à mise au point : l’heptyl glucoside. Il présente l’avantage de se passer des sulfonates et des phosphates dérivés d’origine pétrochimique actuellement utilisés dans les hydrotopes. Les hydrotopes sont utilisés dans la détergence industrielle pour solubiliser les solutions tensioactives.

 

Biolie emporte la médaille dans la catégorie création start-up pour son procédé d’extraction enzymatique en phase aqueuse.

Société de biotechnologie blanche créée en janvier 2012, Biolie exploite une technologie d’extraction propre d’huiles et d’actifs végétaux, sans solvant, à base d’eau et d’enzymes. Les enzymes employées pour faciliter la déstructuration des parois végétales et contribuer à la libération des composés des végétaux constituent une alternative à l’extraction au solvant.

Enfin, Innoveox emporte le prix ChemStart’Up 2013, qui récompense une jeune entreprise innovante en chimie fine/chimie des matériaux dont l’innovation présente de réelles perspectives de développement industriel et de créations d’emploi. Créée en 2008, Innoveox est spécialisée dans le domaine de l’Oxydation HydroThermale Supercritique. Réalisée avec une injection d’Oxygène liquide à 300 bars, l’oxydation maîtrisée permet de détruire définitivement et totalement ds déchets liquides organiques aqueux tout en récupérant 100 % de l’eau propre contenue dans l’effluent avec une énergie positive.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Navette autonome, laser ultra-puissant, vie des batteries… les meilleures innovations de la semaine

Navette autonome, laser ultra-puissant, vie des batteries… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

12/04/2019 | MITToyota
Longévité des batteries, Microsoft IA, laser ultra-puissant… les innovations qui (re)donnent le sourire

Longévité des batteries, Microsoft IA, laser ultra-puissant… les innovations qui (re)donnent le sourire

Microsoft IA, cybersécurité IBM, ralenti vidéo… les meilleures innovations de la semaine

Microsoft IA, cybersécurité IBM, ralenti vidéo… les meilleures innovations de la semaine

Toyota et le MIT prédisent la durée de vie des batteries

Toyota et le MIT prédisent la durée de vie des batteries

Plus d'articles