Nous suivre Industrie Techno

Le premier smartphone à écran 3D sortira cet été

Le premier smartphone à écran 3D sortira cet été

Le premier téléphone à écran 3D, ne requiérant pas de lunettes spécifiques, sera commercialisé en août aux Etats-Unis. Il s'appuie sur de nombreuses innovations dans le champ de l'auto-stéréoscopie.

Présenté comme le premier smartphone à écran « holographique », l’Hydrogen One du fabricant de caméras haute définition Red sortira bien cet été, aux Etats-Unis. Cette annonce a été faite le 17 mai dernier par les opérateurs téléphonique Verizon Wireless et AT&T. Restée très mystérieuse jusqu’à présent, et sucitant de nombreuses spéculations, la technologie d’affichage des images en trois dimensions a pu être essayée par les journalistes du site The Verge. Au lieu d’hologramme, il s’agit en réalité d’un nouveau procédé d’affichage auto-stéréoscopique, mis au point en partenariat avec la start-up Leia, ancienne entité du groupe HP et spécialisée dans la recherche de solutions d’affichages en trois dimensions. Si ce procédé n’est plus vraiment une nouveauté depuis la sortie de la console portable 3DS de Nintendo, qui propose sur son écran supérieur un affichage en trois dimensions, sans lunettes, la technologie était jusqu’à présent imparfaite. En effet, pour obtenir l’impression de relief, l’écran LED comporte des micro-lentilles qui diffusent deux images simultanément, une en direction de chaque œil. L’utilisateur doit donc garder la tête dans l’axe de l’écran pour conserver l’effet 3D.

Un effet plus fluide et naturel

La technologie de l’Hydrogen One souhaite s’affranchir de cette contrainte. Le procédé mis au point par Leia se concentre principalement sur la diffusion de la lumière. Contrairement à un écran classique qui applique une diffusion uniforme du flux lumineux, l’écran du smartphone de Red est capable d’émettre la lumière de chaque pixel dans une direction bien précise et d’ajuster sa diffusion en temps réel.  A cela s’ajoute un procédé de tracking des yeux de l’utilisateur pour reconnaitre en permanence sa position par rapport à l’écran. Le logiciel interne fait le reste et diffuse les images là où se trouvent les yeux. Au final, le journaliste de The Verge reconnait que l’impression de 3D est particulièrement fluide et naturelle, et offre un effet de profondeur impressionnant aux images.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le centre Inria Lille met l'IA à l’honneur

Le centre Inria Lille met l'IA à l’honneur

Implanté au cœur du pôle d’excellence EuraTechnologies, le bâtiment « Place », fraîchement[…]

L'intelligence artificielle pour viser le flux tendu

Focus

L'intelligence artificielle pour viser le flux tendu

"Donner plus d'intelligence aux machines"

Dossiers

"Donner plus d'intelligence aux machines"

Les systèmes cyberphysiques s'autonomisent

Dossiers

Les systèmes cyberphysiques s'autonomisent

Plus d'articles