Nous suivre Industrie Techno

Le premier satellite tout électrique européen paré au lancement

Guillaume Lecompte-Boinet

Sujets relatifs :

, ,
Le premier satellite tout électrique européen paré au lancement

© DR

Airbus Defence & Space s’apprête à mettre en orbite Eutelsat 172B au printemps prochain. Il s'agit du tout premier satellite de télécommunication dont la propulsion sera entièrement électrique. Avantage : un gain important de masse, mais un délai de mise à poste plus long.

La construction d’Eutelsat 172B, le premier satellite de télécommunications de forte puissance tout électrique fabriqué en Europe, est désormais terminée au centre d’assemblage d’Airbus à Toulouse, vient d’annoncer le groupe européen. Le satellite est actuellement soumis à une série d’essais finaux avant d’être transféré à Kourou, en Guyane française, en vue de son lancement par la fusée Ariane 5, en avril prochain, sur une orbite géostationnaire (GTO).

Eutelsat 172B, qui appartient à la classe 3 tonnes, ouvre de nouvelles perspectives pour l’industrie spatiale. Il disposera en effet d’une propulsion 100% électrique, d’une puissance de 13 kW pour une masse au lancement de seulement 3 500 kg. Grâce aux technologies de l’électrique, son poids a été réduit plus de 40 % par rapport à une propulsion chimique. « Cela veut dire qu’en chimique, le même satellite avec la même charge utile aurait pesé 5,5 à 6 tonnes », indique-t-on chez Airbus Defence & Space. De plus, sa faible masse permettra à Ariane 5 de placer le satellite en position basse dans sa coiffe, et ainsi de réduire les coûts de lancement.

Pour ce faire, Eutelsat 172B sera équipé de plusieurs moteurs (sans doute quatre) avec la technologie plasmique, ou à effet Hall, avec deux fournisseurs : le russe Fakel avec son SPT-140 D de 4,5 kW de puissance, et le français Safran Aircraft Engines avec le PPS 5000 de 5kW de puissance, offrant une poussée de 135 mN. « Nous avons en effet commandé des moteurs à ces deux fournisseurs », commente ADS. Le satellite, destiné à remplacer par anticipation l’Eutelsat 172A, emportera trois charges utiles distinctes qui renforceront la capacité de l’opérateur Eutelsat à couvrir les marchés d’Asie-Pacifique : une charge utile en bande C, une charge utile classique en bande Ku et une charge utile multifaisceaux spécialement conçue pour la connectivité à bord dans les couloirs aériens situés au-dessus du Pacifique.

Eutelsat 172B repose sur la plateforme Eurostar E3000 d’ADS, dans sa toute dernière évolution EOR (Electric Orbit Raising). Cette dernière utilise exclusivement la propulsion électrique pour la mise en orbite initiale ainsi que pour toutes les manœuvres orbitales. Il faudra toutefois environ quatre mois au satellite pour atteindre son orbite GTO finale. C’est en effet l’inconvénient majeur de la propulsion électrique : le délai de mise à poste est de plusieurs mois (six mois en général) là où il atteint une dizaine de jours dans la propulsion chimique. ADS souligne toutefois que ce délai est "inférieur à celui des plates formes de Boeing, car nous utilisons des moteurs plus puissants, d’où le fait que nous pouvons utiliser plus de puissance électrique pendant la mise à poste ». 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

L’avion géant de Stratolaunch a volé pour la première fois

L’avion géant de Stratolaunch a volé pour la première fois

Argos4 quitte les salles blanches de Soterem

Argos4 quitte les salles blanches de Soterem

Vidéo ultra-ralentie, éolienne télescopique, Prisma… les meilleures innovations de la semaine

Vidéo ultra-ralentie, éolienne télescopique, Prisma… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles