Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Le premier campus numérique d’Europe est en Bretagne

Jean-François Preveraud
Le premier campus numérique d’Europe est en Bretagne

Un vrai sentiment de présence des interlocuteurs distants.

© Retis Communication

J’ai eu le don d’ubiquité cette semaine puisque j’étais en même temps à Paris, Rennes, Lorient et Brest ! En fait, j’ai participé au lancement du réseau de salles de télé-présence immersives de l’Université Européenne de Bretagne, UEB C@mpus, qui est au cœur du premier campus numérique en Europe.

C’est d’une tour de la Défense, dans les locaux de Polycom, un constructeur de salles de télé-présence immersives, que j’ai pu participer à cet événement original. Devant moi une immense table ovale avec d’un côté, 6 postes de travail avec un PC dont l’écran incliné est en partie encastré dans la table, permettant le partage de documents en direct. De l’autre côté de la table, face à moi se trouvent côte à côte 4 écrans HD incurvés rétro-projetés de 1,20 m par 1,40 m de haut. Chacun de ses écrans correspondant à une salle similaire de 18 places se trouvant dans les trois métropoles bretonnes. A terme chaque écran pourra présenter une mosaïque de 16 salles.

Un système de son spatial avec des micros très directifs implantés au plafond assure une qualité sonore de haut niveau, sans que l’on ait besoin de s’en soucier, tandis que de minuscules caméras sont dissimulées au centre des écrans pour retransmettre l’image des participants. Une installation de très haut niveau qui me permet de dialoguer ‘‘comme autour d’une table’’ avec des interlocuteurs à l’échelle un, qui sont pourtant entre 400 et 600 km de moi.

C’est dans ce décor, tout ce qu’il y a de plus fonctionnel, que j’ai participé au lancement du premier maillon du réseau de salles de visioconférences immersives de l’Université Européenne de Bretagne, au cœur de UEB C@mpus.

« En 2008, lorsque le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche lance l’Opération Campus, la Bretagne doit faire face à la dispersion et l’éloignement de ses sites de formation et de recherche. Pour répondre à cette problématique et en cohérence avec les spécificités économiques, culturelles et géographiques de la région, l’UEB a fait du numérique le cœur de sa stratégie de développement et propose maintenant UEB C@mpus », explique Patrice Roturier, vice-président de l’Université Européenne de Bretagne (UEB), chargé du numérique.

La mise en service de 3 salles de télé-présence immersives de très haute qualité audio-visuelle à Rennes, Brest et Lorient constitue la première étape de la réalisation de ce campus numérique multi-sites.

Une première en Europe

L’UEB est le seul réseau d’universités et d’écoles en Europe à utiliser à présent la technologie immersive, après les américaines Georgetown University et Duke University. UEB C@mpus devient le premier campus numérique multi-sites en Europe. A terme, il déploiera une vingtaine de dispositifs de visioconférences de tailles variables (télé-amphis, salles de 8 places et plus...). Leur intégration d’ici 2014 mettra en réseau 72 000 étudiants, 8 900 personnels dans l’enseignement et la recherche, 149 laboratoires et permettra d’ouvrir davantage sur le monde les campus bretons.

« Pour être accessibles au plus grand nombre, nous avons voulu que ces salles qui soient directement prêtes à l’emploi pour les utilisateurs finaux. Pas besoin de mode d’emploi, de câble à brancher, de micro, ni d’une formation 2.0 pour les utiliser. On entre, on s’assoie et cela fonctionne », insiste Christophe Retourna, chef du projet.

De fait, une ‘‘conciergerie on-line’’ permet d’allumer et de connecter les salles 15 minutes avant leur utilisation, suivant les connexions demandées lors de la réservation, et une assistance est disponible tout au long de la session. Ces salles immersives sont aussi connectables avec tout autre équipement normalisé de visioconférence traditionnelle.

Autre atout devant favoriser leur utilisation, la large plage horaire de disponibilité. Ces salles sont accessibles du lundi au vendredi (7h-22h) et le samedi (8h-12h). Quelques semaines après leur mise en service pour validation, le taux moyen d’utilisation est déjà de 3 heures par jour. Un taux qui devrait rapidement progresser, car l’utilisation de ces salles va réduire considérablement les déplacements physiques des personnes entre les différentes implantations, faisant ainsi gagner beaucoup de temps de transport tout en réduisant fortement les émissions de CO2.

De multiples applications

Le réseau UEB C@mpus est disponible pour trois grandes familles d’utilisations :
 

  • La formation : les enseignants chercheurs et les étudiants peuvent utiliser les salles dans le cadres de formations multi-sites au niveau Master et Doctorat. Des formations communes destinées aux doctorants de Rennes, Brest et Lorient ont d’ores et déjà eu lieu dans ces salles ;
     
  • La recherche et valorisation : les équipes de recherche peuvent utiliser les salles. Ces salles sont particulièrement adaptées pour faciliter la collaboration des laboratoires multi-sites ou des projets qui associent partenaires bretons, nationaux et européens ;
     
  • La gouvernance : les responsables des établissements de l’ensemble des sites peuvent utiliser les salles pour des réunions stratégiques. Aujourd’hui, les conseils de surveillance et scientifiques de l’UEB se tiennent le plus souvent dans ces salles. 

 

Les sessions sont enregistrées et peuvent être mises à disposition après coup via le réseau de l’université.

Un projet de grande envergure

Ces trois premières salles de télé-présence immersive, ne sont que la phase d’amorçage d’un projet beaucoup plus vaste, qui a quand même représenté un investissement de 1,4 millions d’euros.

Il est en effet prévu de disposer à l’horizon 2013/2014 de 7 salles similaires et d’une vingtaine de ‘‘télé-amphis’’ allant de 50 à 180 places. Le tout représente environ 62 millions d’euros d’investissement, financés à parité par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et les collectivités territoriales. 30 M€ vont à la construction de 4 bâtiments dédiés et au réaménagement de 4 autres ; 15 M€ à leur équipement et 15 M€ à leur fonctionnement sur 3 ans. 2 M€ ont été affectés à l’étude du projet.

Au-delà de l’installation de dispositifs de visioconférence, UEB C@mpus, c’est aussi :
 

  • Le développement de services numériques innovants : web TV via Itunes U ; wiki radio ; podcast ; classes virtuelles ; plates-formes de travail collaboratif… accessibles via un système d’information homogène et cohérent entre les différents établissements ;
     
  • L’accompagnement des enseignants-chercheurs dans l’utilisation de dispositifs pédagogiques innovants s’appuyant sur les nouvelles technologies (classes virtuelles, serious games…) ;
     
  • L’observation de l’usage des nouveaux outils et des nouveaux services numériques et la participation à leur développement industriel, grâce aux équipes de recherche de l’UEB ;
     
  • Un programme immobilier : réhabilitations, extensions de locaux existants ou bâtiments nouveaux, destinés à recevoir les équipements et activités au service des nouveaux usages.


Derrière les écrans

L’installation de ces premières salles immersives a été confiée par appel d’offres à la société Rétis Communication, une PME d’Ille-et-Vilaine, spécialisée dans la conception et l'intégration de solutions innovantes en communications unifiées, réseaux et câblage informatiques. Rétis assure également un service d’accompagnement à distance dédié aux utilisateurs de ces salles. Ces salles sont basées sur les solutions de télé-présence immersive RPX de Polycom.

Ces équipements fonctionnent sur le réseau très haut débit (niveau initial de débit de 10 gigabits par seconde) en service depuis à la rentrée 2010. Ce réseau de fibres optiques, loué à SFR Business Team, est géré par Renater (Réseau National de télécommunications pour la Technologie, l'Enseignement et la Recherche).

« UEB C@mpus préfigure une nouvelle façon de pratiquer l’enseignement et la recherche collaborative à distance, tout en réduisant fortement l’empreinte carbone. Déployé aujourd’hui en Bretagne, UEB C@mpus a pour vocation de rayonner en France et à l’international en proposant un ensemble de services, de contenus et d’équipements numériques innovants d’ici 2014 », conclu Patrice Roturier.

A la semaine prochaine, peut-être pour de la télé-transportation cette fois, qui sait !

Pour en savoir plus : http://www.ueb.eu

Découvrez ces salles en vidéo : http://www.ueb.eu  

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 29 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ecoles d'ingénieurs : 20e classement annuel

Dossiers

Ecoles d'ingénieurs : 20e classement annuel

Comme chaque année, nous publions notre classement exclusif des écoles d’ingénieurs, qui reflète l'implication[…]

26/02/2016 | Start-upFormation
Palmarès exclusif : les dix écoles d’ingénieurs championnes de l’innovation

Palmarès exclusif : les dix écoles d’ingénieurs championnes de l’innovation

La réalité virtuelle entre dans les lycées techniques

La réalité virtuelle entre dans les lycées techniques

Modélisation de la conception innovante

Modélisation de la conception innovante

Plus d'articles