Nous suivre Industrie Techno

Le pneu-roue de Michelin s'adapte à tous types de route grâce à l'impression 3D

Floriane Leclerc

Sujets relatifs :

, ,
Le pneu-roue de Michelin s'adapte à tous types de route grâce à l'impression 3D

La structure du pneu Vision, de Michelin, s'inspire du biomimétisme.

© MICHELIN

Baptisé "Vision", le nouveau concept de pneu de Michelin pourrait s'adapter à n'importe quel type de route, à n'importe quel moment, par ajout de matière, via des bornes d'impression 3D.

Un pneu sans air, biodégradable, et capable de s’adapter selon le type de route et les conditions météo. C’est le concept dévoilé par Michelin lors du symposium Movin’on qui se tenait, la semaine dernière, à Montréal. Première surprise : le pneu, baptisé "Vision", se présente dépourvu d’air. Sans pression, il s’avère donc increvable selon son concepteur. C'est en fait sa structure biomimétique, formulée dès la conception grâce au generative design, puis imprimée en 3D, qui lui assure sa robustesse. Le generative design permet de créer et concevoir automatiquement une pièce en fonction de contraintes mécaniques, géométriques, thermiques, indiquées au préalable ; la structure du produit fini s'inspire souvent de formes végétales ou minérales. Couplée à l'impression 3D, elle permet de réaliser des formes inédites.

 

Ici, le pneu, réalisé d'un seul tenant, fait office de roue. Sa structure en alvéoles de différentes tailles se rigidifie progressivement à l’approche de l’emplacement habituel des jantes. Conçu à partir de matériaux naturels (paille, bois…) ou recyclés (canette, anciens pneumatiques...), il est entièrement biodégradable.

 

Des bornes d'impression 3D pour redessiner les pneus

 

C’est également l’impression 3D qui permet à ce pneu de s’adapter aux usages de ses utilisateurs. Michelin a imaginé un système de borne d’impression 3D devant laquelle les véhicules pourraient s’arrêter afin de modifier, par ajout, et pour un temps limité, le dessin et la forme de la bande de roulement, selon les conditions météo ou le type de route à emprunter. Ces bornes pourraient également servir à la réparation.

En cas de dégradation, c’est d’ailleurs le pneu, connecté, qui informe l’utilisateur, via une application embarquée, du niveau d’usure des bandes de roulement. C’est également via cette application que ce dernier peut programmer la réimpression.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Lanceurs du futur, véhicules autonomes, tests sérologiques de Bio-Rad, le best-of de la semaine

Lanceurs du futur, véhicules autonomes, tests sérologiques de Bio-Rad, le best-of de la semaine

Cette semaine a été marquée par le premier challenge R&D du Cnes sur le thème des lanceurs : dix projets ont[…]

26/06/2020 | TransportSpatial
C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

Mercedes s’associe à Nvidia pour développer des véhicules autonomes nouvelle génération d’ici 2024

Mercedes s’associe à Nvidia pour développer des véhicules autonomes nouvelle génération d’ici 2024

CVPR 2020 : Tesla, Waymo et Argo AI dévoilent leurs technos de détection d'objets pour la voiture autonome

CVPR 2020 : Tesla, Waymo et Argo AI dévoilent leurs technos de détection d'objets pour la voiture autonome

Plus d'articles