Nous suivre Industrie Techno

Le plus petit ordinateur du monde s'appelle M3

Juliette Raynal
Le plus petit ordinateur du monde s'appelle M3

Le M3 fait moins de deux millimètres de diamètre.

© Martin Vloet, Université du Michigan

Développé par des chercheurs de l'Université du Michigan, l'ordinateur M3 fait moins de deux milimètres de diamètre et est alimenté par une cellule solaire. Il pourrait trouver de nombreuses applications dans le domaine médical et industriel. 

Il s’appelle M3, pour Michigan Micro Mote. Et c’est, selon ses créateurs, le plus petit ordinateur du monde. Développé par des chercheurs de l’Université du Michigan, le M3 est plus petit qu’un grain de riz. Malgré sa taille de moins de deux millimètres de diamètre, il peut prendre des photos, lire, enregistrer et transférer des données de températures et de pression sur une portée de deux mètres.

Le M3 est le fruit de plus de dix années de recherches menées par le professeur David Blaauw et cinq de ses élèves. Pendant les travaux, l’accent a notamment été mis sur la taille de la batterie, qui représente aujourd’hui le plus gros obstacle dans la miniaturisation des appareils. L’objectif a donc été de créer un dispositif qui consomme très peu d’énergie pour réduire au maximum la taille de la batterie. Celle-ci est, par ailleurs, alimentée par la lumière ambiante captée par une cellule solaire d’un millimètre carré.

C’est également l’utilisation de la lumière qui permet de programmer l’ordinateur, dépourvu de clavier et de souris. Grâce à une lumière stroboscopique à haute fréquence, un opérateur envoie les informations à l’ordinateur. Une fois les données traitées, le M3 les transfère par un système de fréquences radio classique.

Surfant sur la vague de l’Internet des objets (IoT), ses créateurs misent sur de nombreuses applications dans l’industrie et le monde médical. Grâce à sa taille, le M3 pourrait être implanté dans le corps pour surveiller, par exemple, le rythme cardiaque d’une personne. L’industrie du pétrole a également manifesté son intérêt pour intégrer le M3 dans ses puits afin de détecter les poches de pétrole inexploitées. Côté grand public, le micro-ordinateur pourrait se fixer à toutes sortes d’objets afin qu’ils puissent être en permanence localisables. 

L’équipe de chercheurs veut maintenant améliorer le dispositif pour que les capteurs puissent communiquer entre eux. La prochaine étape consistera également à étendre la portée de communication du M3 à 20 mètres. 

La miniaturisation des ordinateurs revient dans l'actualité. Il y a quelques jours, Google a présenté Chromebit, un ordinateur pas plus gros qu'une clé USB. De son côté, Intel propose depuis peu le Compute Stick, un ordinateur ultra-compact de la taille d'une grosse clé USB. Toutefois, contrairement au M3, ces deux produits visent le grand public et non le secteur industriel.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La brique logicielle Clay AIR offrant la reconnaissance gestuelle à n’importe quelle caméra embarquée est[…]

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Plus d'articles