Nous suivre Industrie Techno

Le PLM pour 800 euros par mois...

Thierry Mahé

Sujets relatifs :

,
Le PLM pour 800 euros par mois...

Le bureau d'études Études et Services met en oeuvre la plate-forme de travail collaboratif de Pc3i. « Gagner en interactivité et précision. »

© D.R.

Internet offre de plus en plus d'outils numériques en ligne, et sert surtout de plate-forme commune aux donneurs d'ordres, bureaux d'études et fabricants.

Les applications en mode hébergé (ou ASP, voir p 50) entrent au bureau d'études par la petite porte des PME. Mais, paradoxe, celles-ci deviennent souvent prescriptrices de ces outils en ligne auprès des grands comptes, leurs clients.

C'est le constat de François Tribouillois, président de Pi3C (Plate-forme d'ingénierie collaborative de Cités-en-Champagne), qui s'est monté il y a un an et demi pour le soutien aux PME. « Nous avons conclu un accord avec PTC pour rendre accessible en ligne leur logiciel de PLM [product life management] WindChill. Les entreprises clientes, une vingtaine à ce jour, nous reversent un abonnement de base de 800 euros par mois. Un chiffre à comparer aux 200 000 euros du serveur équipé de l'application PLM. » Les utilisateurs sont surtout des bureaux d'études travaillant en coconception avec leurs donneurs d'ordres. Ils disposent à distance d'un coffre-fort de données, d'un workflow et d'un environnement de revue de projets en mode synchrone, avec Web Conferencing. Des experts de la simulation numérique tels Promold (rhéologie) ou AXS (analyse de structures composites) s'en servent de portail d'échange.

Gérard Pierens, qui dirige le bureau d'études de Seine-Maritime, Études et Services, pour les études de moules, d'outillages et de machines spéciales, témoigne : « Avec le partage en ligne des données projet sur Pi3C, nous allons immanquablement gagner en interactivité et en précision. Tant avec les donneurs d'ordres qu'avec nos propres sous-traitants. »

Les ASP se plient à merveille au travail collaboratif. Ils ont aussi vocation à approcher le coeur même de la conception, soit autoriser l'usage distant d'outils de design et de calcul. C'est la raison d'être de la société de services d'Annecy Boost. Elle est parvenue à rendre accessibles en mode hébergé des applications lourdes de conception et de rendu 3D, type Maya Unlimited (Autodesk), pour l'Institut français du textile et de l'habillement. Des centres techniques comme le Cetim (Centre technique des industries mécaniques) et de grandes écoles offrent, pour leur part, des outils de calcul par le biais d'ASP. De même qu'un centre de ressource et d'accompagnement aux entreprises aux méthodes avancées de conception, comme Visio-Concept (Montbéliard, Doubs). Cette prise à distance du logiciel présente encore des limites en matière de bande passante comme de restitution de l'interface graphique.

Une plate-forme de plus de 4 000 abonnés

Les lourds logiciels de CAO continuent, le plus souvent, à tourner en local. Mais l'accès aux logiciels par le Net offre bien d'autres opportunités aux concepteurs. Le groupe lyonnais Axemble a développé une impressionnante palette d'outils en mode ASP autour du logiciel de CAO de Dassault Systèmes. À cette fin, le groupe dispose de son data center, Applixia. La suite MyCad d'Axemble regroupe ainsi un ensemble d'utilitaires, de composants, de bases de connaissances, d'outils de partage de fichiers... et une plate-forme de travail collaboratif dépassant à ce jour 4 000 abonnés.

Laurent Fiard, coprésident, explique : « Ce mode hébergé devient très intéressant dès lors que le donneur d'ordres crée un extranet. Le coût d'exploitation chute en raison de l'effet communautaire. » Les plus gros se sont également laissés séduire par cette approche 100 % Web, telle une filiale de Michelin.

LES AUTRES SERVICES...

- IBM héberge en particulier la solution PLM de PTC. - Arena Solutions propose son Arena PLM On-Demand. - Agile offre son logiciel de PLM Agile On-Demand, à destination des PME. - Dassault Systèmes, récent acquéreur de MatrixOne, va proposer sur cette base une offre ASP.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0883

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies