Nous suivre Industrie Techno

Le PLM à la recherche de nouveaux repères

Industrie et  Technologies
Autodesk travaille avec PTC, IBM distribue UGS et PTC... Les alliances se renversent et les traditionnels repères du PLM volent en éclats. Autant de signes qui trahissent un marché qui se cherche.


Deux accords importants entre des sociétés a priori concurrentes sont intervenus durant la période des fêtes de fin d'année. PTC et Autodesk vont faciliter l'interopérabilité entre leurs produits, alors qu'IBM, supposé être le bras commercial de Dassault Systèmes, va assurer la promotion de Teamcenter d'UGS auprès des PME. Voyons cela plus en détails.

PTC et Autodesk ont en effet annoncé un accord pour développer l'interopérabilité entre leurs produits. Il s'agit ni plus ni moins que de faciliter la vie des industriels qui utilisent de multiples outils CAO, à la fois en interne et dans leur chaîne de sous-traitance.

« Nous avions déjà signé un accord similaire avec UGS autour du logiciel de CAO UG NX voici 18 mois », rappelle Guy Ladan, directeur technique avant-vente de PTC France. « Cela nous a permis de proposer une très forte interopérabilité entre nos produits. L'utilisateur de notre logiciel Pro/Engineer peut ouvrir dans sa session de travail un modèle NX, l'utiliser, le modifier et finalement le sauvegarder au choix dans le format Pro/E ou NX. L'accord que nous venons de signer avec Autodesk vise à faire la même chose avec Inventor et Autocad ».

Techniquement cet accord permet à PTC d'exploiter les outils de développement logiciel RealDWG d'Autodesk et de proposer des solutions basées sur la technologie DWG d'Autodesk, afin d'assurer l'interopérabilité de ses produits avec les logiciels Inventor et Autocad. De même, Autodesk est autorisé à utiliser le noyau d'interopérabilité et de modélisation 3D Granite de PTC, afin d'offrir une meilleure intégration avec Pro/Engineer.

Au-delà de l'interopérabilité des outils CAO, cet accord va aussi permettre à PTC d'assurer une intégration encore plus fine des logiciels de conception d'Autodesk dans son outil de GDT Windchill.

« Il ne s'agit pas de remplacer nos outils respectifs chez nos clients, mais de leur offrir une réelle solution industrielle au problème des échanges de données. Celle-ci devrait convenir particulièrement bien au secteur automobile où Pro/Engineer est très présent chez les constructeurs pour la conception des organes mécaniques et où nous sommes très présents chez les constructeurs d'équipements de productions avec Autocad et Inventor », estime de son côté Jordi Portella, responsable des activités mécaniques d'Autodesk pour l'Europe.

Quelques jours après, UGS et IBM ont eux aussi annoncé un accord, commercial cette fois. Les nouveaux partenaires ont décidé de mener des actions conjointes auprès des actuels partenaires commerciaux d'IBM pour les inciter à commercialiser et à supporter le logiciel Teamcenter Express auprès des PME/PMI des USA, du Canada, de la France d'Allemagne, du Japon et de la Chine. Les marchés visés sont ceux de la construction de machines, de l'automobile, ainsi que de l'aéronautique et de la défense pour lesquels des modèles basés sur les meilleures pratiques de ces secteurs seront livrés avec le logiciel.

« En associant notre réseau de partenaires commerciaux et les solutions d'UGS, nous créons une proposition attractive, à forte valeur ajoutée, pour nos clients PME/PMI. Nous leur offrons ainsi ce qu'ils recherchent, des solutions de gestion de données ouvertes et très évolutives », commente ainsi Steve Solazzo, directeur général d'IBM en charge des PME/PMI. Mais IBM est une grande maison et ce qui est vrai dans une division peut ne pas l'être dans une autre.

Toujours est-il que le temps où IBM "roulait" uniquement pour Dassault Systèmes semble donc bien révolu. D'autant plus que cet accord est le second du genre. En effet, IBM a déjà annoncé voici un an qu'il allait promouvoir sur les marchés émergents, comme la Chine, ainsi que sur les secteurs de l'électronique, des biens de consommation et des sciences de la vie, les solutions de PTC.

Ces accords mettent aussi en évidence deux approches différentes du monde du PLM. Celle, plutôt monolithique, de Dassault Systèmes qui veut offrir un spectre applicatif complet autour de son architecture V5 et le commercialiser de plus en plus souvent en direct. Celle, plus pragmatique, d'Autodesk, IBM, PTC et UGS qui préfèrent jouer la collaboration, tant technique que commerciale, pour mieux répondre aux besoins de clients très souvent multi-CAO.

Et force est de reconnaître que le pragmatisme fini souvent par l'emporter sur le dogmatisme... Voilà qui nous promet une année 2007 forte en rebondissements.

Je profite aussi de cette première tribune de l'année pour vous présenter mes meilleurs vÅ“ux tant sur les plans professionnel que personnel.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus :
http://www.autodesk.com
http://www.ptc.com
http://www.ugs.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 25 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles