Nous suivre Industrie Techno

Le plateau s'allège mais ne plie pas

Youssef Belgnaoui

Sujets relatifs :

, ,
- Un plateau léger n'est pas le résultat du simple pliage d'une plaque en carton allégé. Sa conception doit être extrêmement soignée pour qu'il puisse être manipulé sans plier.

Pots, boîtes de conserve, flacons, étuis..., la petite cagette doit tout porter sans se déformer. Ce simple plateau en carton ondulé supporte sans broncher son transport en palettes et toutes sortes d'opérations de manutention et de convoyage. Il n'est donc pas aisé de l'alléger - pour répondre aux objectifs de réduction à la source des emballages - sans le fragiliser. Une telle équation n'est pas si simple à résoudre. Le spécialiste de l'emballage en carton ondulé, Otor, a relevé le défi en concevant Hightray, un plateau d'à peine 100 grammes, soit une réduction de poids de 20 à 30 % par rapport à ces prédécesseurs.

L'allégement des grammages du papier fait depuis longtemps partie des choix industriels d'Otor. Le cartonnier français maîtrise complètement la fabrication de papiers légers à partir de papiers recyclés, qui exigent des processus de préparation de la pâte et de filtrage des impuretés les plus pointus. Mais il est impossible de concevoir un plateau de conception traditionnel avec du papier léger sans compromettre sa solidité. « Nous avons donc pris le problème à l'envers. Au lieu de faire porter la charge par les parois du plateau, ce sont les produits transportés qui vont s'en charger. Ainsi, au lieu de s'empiler les uns sur les autres, les plateaux vont s'emboîter. L'idée est de faire travailler les produits transportés dans leur phase élastique. Si le produit se tasse, le plateau supérieur l'accompagne et le plateau inférieur ne porte pas », explique Gérard Mathieu, directeur marketing et développement de la société.

Une cannelure horizontale pour rigidifier le plateau

Pour adapter le plateau à sa charge, Otor a développé un programme de simulation des contraintes sur les produits semi-porteurs en phase élastique. Le cartonnier soumet tout d'abord les produits à des tests de compression. Les données d'essais sont traitées par le logiciel et la déformation du produit mise en équation. Le cycle de vie du produit (mode et durée du transport, du stockage, etc.) est saisi afin que le logiciel détermine si l'élasticité du produit est adaptée à ce type de plateau. A priori, Hightray convient à tous types de produits rigides et semi-rigides (pots et boîtes thermoformés, bocaux, flacons et bouteilles, briques, étuis, conserves et boîtes en métal).

Puisque c'est le produit lui-même qui supporte la charge, la cannelure verticale traditionnelle, qui offre une bonne résistance à la compression, a pu être abandonnée au profit d'une cannelure horizontale. Ce qui évite le bombement des parois latérales et rigidifie le fond du plateau. Le plateau est léger mais les poignées sont solides. Celles-ci sont obtenues par un redoublement du carton sur toute la largeur du plateau. Elles constituent donc des poutres qui renforcent les parois et assurent au plateau une résistance accrue lors des convoyages et des manutentions.

Pour pouvoir concevoir ce plateau à partir d'une seule plaque de carton prédécoupée, Otor a développé une formeuse spécifique. La plaque de carton ne prend plus forme sous le poids d'une masse descendante mais par plaquage des parois autour d'un mandrin.

LE SAVIEZ-VOUS ?

- Le papier pour carton ondulé, constitué de fibres de récupération, a en grande partie remplacé en Europe et en Asie le papier issu des fibres vierges. Le pourcentage de fibres obtenues à partir de papier recyclé dans les emballages d'Otor est passé de 80 % en 1991 à 98 % en 2003. Dans le même temps, les emballages se sont allégés. Le grammage moyen des emballages Otor a chuté de 555 g/m2 à 470 g/m2. En Europe, il est aujourd'hui de 550 g/m2.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0858

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un emballage alimentaire biodégradable et comestible

Fil d'Intelligence Technologique

Un emballage alimentaire biodégradable et comestible

Un film plastique dérivé de matières végétales a été synthétisé par des scientifiques[…]

CubeSats martiens, prothèse robotisée, étiquette intelligente... les innovations qui (re)donnent le sourire

CubeSats martiens, prothèse robotisée, étiquette intelligente... les innovations qui (re)donnent le sourire

L'électronique dans la peau

L'électronique dans la peau

L’emballage s’adapte aux contraintes du e-commerce

Fil d'Intelligence Technologique

L’emballage s’adapte aux contraintes du e-commerce

Plus d'articles