Nous suivre Industrie Techno

Le plastique révolutionne le scanner

J.-C.G.

LA MISE EN OEUVRE DE FEUILLES de pentacène photosensibles diviserait le coût des scanners d'un facteur dix et en simplifierait l'utilisation.

Les scanners sont des engins tellement pratiques qu'on aimerait bien qu'ils soient moins chers. C'est pour bientôt. Le professeur Takao Someya, de l'Université de Tokyo, travaille sur une technologie qui devrait à terme faire descendre le coût de ces accessoires d'une centaine d'euros actuellement, à moins de dix. Son secret : miser sur l'électronique organique, c'est-à-dire sur des procédés de fabrication bien moins exigeants que ceux de l'électronique conventionnelle, et donc moins coûteux.

Dans le cadre de l'IEDM (International Electron Devices Meeting), ce chercheur a présenté un scanner révolutionnaire en termes de taille, de légèreté, de souplesse, et donc de prix de revient. Une simple feuille de plastique à première vue (du pentacène), mais qui intègre un vaste réseau de transistors (18 micromètres de longueur de canal) et de photodiodes. Ces dernières fournissent un courant proportionnel à la quantité de lumière les traversant jusqu'à l'objet placé dessous, le transistor étant chargé de le stocker. Aucun dispositif optique ni mécanique requis : le capteur peut tirer son énergie d'un port USB ou d'un téléphone portable, et y renvoyer l'image captée. Mesurant environ 5 cm de côté pour 0,4 mm d'épaisseur, pesant 0,4 g et doté de 5 184 cellules, le prototype dévoilé affiche une résolution de 36 dpi. « Mais elle peut facilement grimper à 250 dpi, explique le chercheur. Le dispositif est de type noir et blanc, mais rien n'empêche de passer ultérieurement à la couleur. De même, la taille peut aller jusqu'au A4, pour un modèle de 7 cm2 »...

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0865

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[FIC 2021] Airbus Cybersecurity et Alstom déploient une offre commune pour la cybersécurité des trains

[FIC 2021] Airbus Cybersecurity et Alstom déploient une offre commune pour la cybersécurité des trains

Airbus Cybersecurity a profité de sa présence au Forum international de la cybersécurité (FIC), qui se déroule[…]

Avec Cybersecurity for industry, le FIC veut devenir le rendez-vous de la cybersécurité industrielle en Europe

Avec Cybersecurity for industry, le FIC veut devenir le rendez-vous de la cybersécurité industrielle en Europe

Lancement du fonds Cyber Impact pour accélérer les start-up européennes de la cybersécurité

Lancement du fonds Cyber Impact pour accélérer les start-up européennes de la cybersécurité

Avec CIARA, Radiflow offre aux industriels un moyen non-invasif de tester la robustesse de leurs systèmes face aux cyberattaques

Avec CIARA, Radiflow offre aux industriels un moyen non-invasif de tester la robustesse de leurs systèmes face aux cyberattaques

Plus d'articles