Nous suivre Industrie Techno

Le plastique participe à la rééducation après un accident

Industrie et  Technologies
La société Otto Bock a choisi un polymère styrénique de BASF pour son nouveau neuro-stimulateur ActiGait pour les victimes d'accidents vasculaires cérébraux.


Spécialiste des dispositifs pour personnes à mobilité réduite, Otto Bock HealthCare a récemment mis sur le marché le neurostimulateur ActiGait, destiné à la rééducation fonctionnelle de victimes d'accidents vasculaires cérébraux. Pour ce développement, l'entreprise a choisi l'ABS transparent Terlux 2802 HD de BASF pour le boîtier et des pièces intérieures de l'unité de contrôle.

L'ActiGait permet aux victimes d'accidents vasculaires cérébraux de lever la pointe du pied et d'avoir ainsi une démarche plus assurée. Le neuro-stimulateur sollicite les voies nerveuses fonctionnelles que ne peut plus commander le cerveau et réactive le muscle paralysé via des informations électriquement codées. Une puce électronique placée sous la peau de la cuisse envoie une impulsion permettant de déclencher le mouvement. A la hauteur du creux du genou, un câble est relié au nerf commandant le muscle via une électrode. Sous l'effet de l'impulsion qu'il reçoit, le muscle se contracte et soulève le pied. C'est l'unité de commande externe en Terlux 2802 HD que le patient porte à la ceinture qui alimente la puce en énergie.



Plus que sur l'aspect purement technique, le choix s'est fait sur le service complet qu'offre BASF lors de l'utilisation du Terlux 2802 HD dans les applications médicales techniques. Les éléments essentiels de ce service complet sont l'intention de ne pas modifier la formulation, la pureté du produit et un certain nombre de certificats (ISO 10993, USP Classe VI...).

En cas de modification de la formulation, par exemple en raison de la modification de la législation en vigueur, BASF s'engage à informer son client au moins 36 mois à l'avance. Le fabricant de produits médicaux a ainsi la garantie que les investissements indispensables afin d'obtenir les autorisations et de passer les tests nécessaires sont rentables à long terme.

Michel Le Toullec

Pour en savoir plus : http://www.ottobock.de & http://www.terlux.de

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le CETI inaugure un démonstrateur pour recycler le coton à la chaîne

Le CETI inaugure un démonstrateur pour recycler le coton à la chaîne

Le Centre européen des textiles innovants (CETI) a inauguré ce 19 septembre à Tourcoing le démonstrateur d'une ligne[…]

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Masméca éprouve le navire vert

Dossiers

Masméca éprouve le navire vert

Eramet, BASF et Suez reçoivent 4,7 millions d'euros pour recycler les batteries Li-ion en Europe

Eramet, BASF et Suez reçoivent 4,7 millions d'euros pour recycler les batteries Li-ion en Europe

Plus d'articles