Nous suivre Industrie Techno

Le Plan Automobile veut irriguer la R&D

Mathieu Brisou

Sujets relatifs :

, ,
Le Plan Automobile veut irriguer la R&D

Suite à la crise que traverse le secteur, l’état vient de détailler son Plan Automobile pour soutenir la filière automobile.

Arnaud Montebourg et Michel Sapin (ministres du Redressement productif pour le premier, Travail, Emploi, Formation professionnelle et Dialogue social pour le second) ont présenté le 25 juillet 2012 diverses mesures visant à renforcer la compétitivité du secteur automobile en France. Baisse de la production, baisse des ventes, baisse de l’emploi : le poids de la filière ne cesse en effet de se réduire depuis 10 ans. En témoignent le récent plan social annoncé par PSA, ainsi que son annonce ce jour d'une perte semestrielle de 819 millions d’euros.

Identifier les projets prioritaires

Certaines mesures du Plan Automobile visent à stimuler la demande via des commandes publiques ou des bonus écologiques à la hausse. D’autres s’inscrivent dans la durée en misant sur la recherche et le développement. Les ministres rappellent ainsi que le Crédit Impôt Recherche (CIR) a permis le financement de 400 millions d’euros de programme sur l’année 2011. Le CIR sera pérennisé et rendu plus accessible aux PME. Par ailleurs, 350 millions d’euros issus du programme « investissements d’avenir » vont être orientés en faveur de la R&D de la filière.

Le programme vise à identifier les projets prioritaires pour le secteur via la création de la Plateforme automobile. Associant constructeurs, équipementiers et sous-traitants, cette entité sera chargée de définir les pistes de recherche à développer avant de les soumettre au Commissaire général à l’investissement. Ces projets prioritaires seront pris en compte par les pôles de compétitivité ainsi que la Banque publique d’investissement. Des synergies seront recherchées avec la Banque européenne d’investissement et dans le cadre des programmes de R&D de l’Union européenne.

Renforcer les PME à fort potentiel

Identifier les entreprises à fort potentiel est également un des axes du Plan Automobile. Le Fonds stratégique d’investissement peut débloquer 260 millions d’euros pour investir dans les PME et ETI dans le cadre du Fonds de Modernisation des Equipementiers Automobiles (FMEA). Afin d’agir sur le renforcement de ces entreprises prometteuses, des réunions mensuelles sont prévues au Ministère du redressement productif. Elles associeront la Plateforme automobile, le FMEA, les grands équipementiers ainsi que les constructeurs. Ces derniers pourront ainsi, sur demande de l'Etat, s’engager dans des contrats de co-innovation avec les PME et ETI identifiées.


Mathieu Brisou
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Concept cars : au salon de Francfort, les constructeurs imaginent un futur électrique

Concept cars : au salon de Francfort, les constructeurs imaginent un futur électrique

Cette année, le salon automobile de Francfort (IAA) a été marqué par une offensive vers le tout-électrique. Une[…]

Automobile : 3 innovations marquantes du salon de Francfort 2019

Automobile : 3 innovations marquantes du salon de Francfort 2019

Salon de Francfort : l’ID.3, voiture électrique star de Volkswagen, décortiquée

Salon de Francfort : l’ID.3, voiture électrique star de Volkswagen, décortiquée

Un traitement de surface par laser pour réduire l'émission de particules fines

Un traitement de surface par laser pour réduire l'émission de particules fines

Plus d'articles