Nous suivre Industrie Techno

Le PEEK de Victrex au cœur des débitmètres de Aichi Tokei Denki

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Le constructeur utilise ce polymère pour rendre les boîtiers de ses appareils plus résistants aux fluides corrosifs.


Le fabricant japonais de capteur Aichi Tokei Denki adopte le polymère PEEK de Victrex pour la fabrication du corps de ses mini-débitmètres électromagnétiques VNS-Series.

A la différence d'un débitmètre mécanique comportant des pièces en mouvement comme une turbine ou un flotteur, cet appareil qui utilise la loi de Faraday pour mesurer le débit, dispose d'une excellente précision de mesure qui reste indépendante des propriétés non mesurées du liquide comme la viscosité, la densité, l'encrassement ou le taux d'impuretés. En outre, du fait de sa conception simple en forme de tube sans aucune pièce mobile ni aucun obstacle s'opposant au passage du liquide, le débitmètre est sans effet sur la pression, extrêmement durable et sans entretien.

Résister à un milieu agressif

Jusqu'à présent, la résistance mécanique nécessaire pour supporter la pression à l'intérieur du tube obligeait à fabriquer les corps de débitmètre en polymères PPS ou en acier inoxydable. Toutefois, la faible résistance chimique de ces matériaux était problématique pour les applications de mesure en milieux agressifs.



Grâce aux bonnes propriétés mécaniques des polymères PEEK, qui se doublent d'une excellente résistance aux produits chimiques, il est désormais possible de mesurer des débits de fluides hautement corrosifs, dont l'hypochlorite de sodium. En outre, la simplicité de conception du corps du débitmètre et une fabrication intégralement moulée par injection ont permis à la société de réduire notablement les coûts de production par rapport à ses précédents produits.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.aichitokei.co.ip & http://www.victrex.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Hexcel et Arkema ouvrent un laboratoire commun pour les composites thermoplastiques

Hexcel et Arkema ouvrent un laboratoire commun pour les composites thermoplastiques

Des nanoparticules rendent possible la soudure d’un alliage d’aluminium

Des nanoparticules rendent possible la soudure d’un alliage d’aluminium

Une nouvelle famille de catalyseurs pour produire un polyéthylène ultra-dense

Une nouvelle famille de catalyseurs pour produire un polyéthylène ultra-dense

Plus d'articles